Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Gliptines : menaces diverses

Article paru dans le journal nº 45 Acheter ce numéro

Sous ce nom sont regroupés plusieurs médicaments ayant un mode d’action similaire et utilisés au cours du diabète de type 2. Il vient d’être démontré qu’ils ne diminuent pas significativement la survenue des complications classiques de la maladie. De plus, ils comportent des risques de réactions allergiques sévères, d’insuffisance rénale ou de pancréatite. Pire, au moins deux de ces molécules (l’alogliptine et la saxagliptine) sont associées à l’éventualité accrue d’insuffisance cardiaque. Une classe « thérapeutique » à éviter à tout prix ! En voici la liste par dénominations internationales (appellations commerciales entre parenthèses) : alogliptine (Vipidia®), linagliptine (Trajenta®), saxagliptine (Onglyza®), sitagliptine (Januvia® ou Xelevia®) et vidagliptine (Galvus®).

Prescrire, mars 2017 ; 37(401), pp. 190-192.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes