Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Si le diabète ne suffisait pas…

Article paru dans le journal nº 57 Acheter ce numéro

Le diabète de type 2 est de plus en plus souvent traité par un inhibiteur de la dipeptidyl peptidase (DDP-4) lorsque la prise d’un seul médicament ne suffit pas et qu’il existe une intolérance ou une contre-indication à d’autres antidiabétiques oraux. Une étude récente vient de montrer que, comparativement aux autres classes médicamenteuses, le recours à une DDP-4 augmente de 75 % le risque de développer une maladie inflammatoire chronique des intestins (maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique). Un risque qui grandit au cours des trois premières années de traitement avant de diminuer. Les gliptines – autre nom des DDP-4 –, qui sont commercialisées en France sont la saxagliptine, la sitagliptine et la vildagliptine. Ailleurs, également l’alogliptine et la linagliptine.

D. Abrahami dans le British Medical Journal, mars 2018.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous