Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’enzymothérapie, une approche complémentaire du cancer

Article paru dans le journal nº 28 Acheter ce numéro
  • L’enzymothérapie, une approche complémentaireL’enzymothérapie, une approche complémentaire

Les traitements anticancéreux ont parfois besoin d’un petit coup de pouce pour atteindre l’efficacité recherchée. Pour les soutenir et limiter la toxicité de ces protocoles, l’enzymothérapie, ou thérapie par les enzymes naturelles, s’avère particulièrement intéressante. Explications.

Les enzymes sont des molécules synthétisées par la plupart des organismes vivants et peuvent avoir de nombreuses fonctions. Dans la majorité des cas, elles servent à la digestion ou à favoriser des réactions chimiques au sein de la cellule. Chez l’homme, on peut les diviser en deux groupes : les enzymes digestives (les amylases pour les glucides, les lipases pour les lipides, les protéases pour les protéines, les lactases pour le lactose, dont le déficit explique nombre d’intolérances aux produits laitiers) et celles qui assurent le bon fonctionnement des cellules. Bon à savoir : les enzymes sont reconnaissables dans leur dénomination grâce à leur suffixe en « ase ».

Cellules cancéreuses fragilisées

Les enzymes sont étudiées depuis très longtemps pour leurs propriétés anti-inflammatoires et anti-œdémateuses. Surtout, cette thérapie naturelle, appelée enzymothérapie, a l’avantage de n’avoir aucun effet secondaire, contrairement à ses pendants allopathiques. En pharmacie, on la trouve sous forme de médicaments, utilisés en cas de traumatismes. L’extranase, par exemple, à base de bromélaïne, est prescrit pour des inflammations et œdèmes au cours des infections ORL.

En cancérologie, les enzymes protéolytiques, ou fibrinolytiques, ont un intérêt non négligeable : elles sont capables de fragiliser les tumeurs en digérant le réseau de protéines, appelées fibrines, que les cellules cancéreuses ont fabriqué pour empêcher le système immunitaire de les attaquer. D’où leur fréquente utilisation en cas de chimiothérapie (ou même hors chimio) pour mettre le cancer « à nu » et l’exposer à la fois aux cellules immunitaires ainsi qu’aux produits anticancéreux.

Le Pr Lucien Israël a été l’un des premiers en France à utiliser ce mécanisme pour renforcer l’efficacité des protocoles. Ce sont toutefois les Allemands les véritables précurseurs, et en particulier le Dr Hans Nieper qui s’est intéressé au potentiel des enzymes.

Outre la fragilisation de la tumeur, les bénéfices de l’enzymothérapie sont multiples :

– amélioration de l’efficacité du système immunitaire ;

– élimination des déchets cellulaires plus efficace (action de digestion des enzymes) ;

– diminution du risque métastatique ;

– amélioration de la tolérance de certains traitements anticancéreux (chimio, mais aussi radiothérapie).

Cette approche est d’autant plus intéressante qu’elle peut s’associer sans problème avec la plupart des traitements prescrits par les oncologues. En revanche, il est nécessaire de l’utiliser à des doses suffisamment élevées.

Des produits en majorité naturels

La majorité des enzymes utilisées en thérapeutique sont des molécules issues de plantes. Parfois, elles proviennent du pancréas des animaux ou d’insectes. Plus rarement, elles sont de synthèse.

Les plus utilisées en cancérologie sont :

La bromélaïne, extraite de la tige de l’ananas, qui possède une action anti-inflammatoire et anti-œdémateuse à fortes doses. Bien vérifier son dosage en unités GDU ...

Image description

Il vous reste encore 69% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 28, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous