Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Douleur et radiofréquences

Article paru dans le journal nº 34 Acheter ce numéro

Jusqu’à ce jour, avancer que l’exposition aux champs électromagnétiques générés par les radiofréquences est susceptible d’aggraver une douleur préexistante, c’est s’exposer non seulement à une incompréhension totale, mais aussi aux moqueries, voire 
au mépris. Ainsi, les personnes amputées ne sont-elles pas écoutées par la médecine officielle car celle-ci considère que leur souffrance ne relève que de la formation d’un névrome (tumeur qui se constitue 
à l’extrémité coupée d’un nerf à la suite d’un traumatisme).

Souhaitons que les conclusions d’une toute nouvelle étude changent rapidement la donne ! Des rats – dont la moitié venait de subir une amputation nerveuse – ont été exposés dix minutes une fois par semaine pendant huit semaines à des radiofréquences, l’intensité du rayonnement étant alors équivalente à celle enregistrée à 39 mètres d’une tour de téléphone cellulaire. 
Dès la quatrième semaine, 
la quasi totalité des rats amputés présentait des comportements caractéristiques de la douleur alors qu’aucune modification n’était observée chez les rats sains. Cela donc avant même 
la formation de névromes !

B. Black, R. Granja-Vazquez et coll.  dans PlosOne, janvier 2016.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous