Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L'homéopathie, sabotée, n'est plus efficace !

Article paru dans le journal nº 9 Acheter ce numéro
  • L'homéopathie, sabotée, n'est plus efficace !L'homéopathie, sabotée, n'est plus efficace !

Voici plus de 15 ans que je constate une perte régulière de la valeur des produits homéopathiques, alors que curieusement très peu d'homéopathes se posent des questions. Certains mettent la baisse d'efficacité sur le dos de l'intoxication générale des gens et la baisse de leurs défenses immunitaires. Si certains détracteurs en viennent à dire que l'homéopathie n'est que de la bobothérapie, je suis de plus en plus d'accord avec eux, à la différence près que je dis " est devenue de la bobothérapie ".

Nota : cet article a fait l'objet d'un droit de réponse de la société Boiron (voir en fin d'article)

Des souches mères trop souvent douteuses

En ce qui concerne l'approvisionnement en plantes pour teinture-mères, des herboristes chevronnés m'ont rapporté qu'ils se voient refuser des cueillettes de souche biodynamique avec garantie d'espèce confirmée au profit des récoltes venant de Turquie, des pays de l'Est ou du Tiers-Monde, avec tous les risques d'erreurs que cela comporte en raison du personnel non qualifié utilisé, des pollutions de toutes sortes et, pour enfoncer le clou, ces plantes sont souvent  ionisées (à la radioactivité gamma), en vue d'une éternelle conservation. Les prix d'achat offerts sont alors dérisoires, prétendant portant offrir une qualité équivalente avec des récoltes bio. Enfin les teintures mères qui sont faites à partir de plantes sèches (mortes) sont les plus utilisées alors que les alcoolatures mères issues de plantes fraîches sont négligées.

La loi scandaleuse de la chauffe

Depuis plus de 15 ans, nous nous étions aperçus que l'organothérapie était devenue,  à part effet Placebo, d'une inefficacité de plus en plus évidente, et pour cause, une nouvelle réglementation obligeant à une chauffe à 90° de toute souche d'origine organique animale ou humaine, ceci pour des raisons fallacieuses de sécurité prophylactique, fournissant ainsi de l'homéopathie " de pot-au-feu ".

Je rappelle que l'une des méthodes pour effacer les mémoires homéopathiques est de chauffer à 70°. Je n'ai entendu à l'époque aucune voie de syndicats professionnels de santé s'élever. Il y a des années, un ami de Genève m'avait déjà dit qu'il n'avait plus aucun résultat sur ses sciatalgies avec " Nerf sciatique 9CH dose " (produit français), alors qu'en une seule prise identique du produit suisse, il était soulagé  immédiatement. Les exemples sont multiples. Aussi, la longue liste d'organothérapie que j'avais éditée dans le Manuel du nouveau thérapeute, il y a 30 ans, est devenue obsolète depuis longtemps. En 1999, le problème s'est encore aggravé puisque partout dans l'Union Européenne, l'obligation de la chauffe a été portée à 131°. 

La France a été le premier pays européen qui avec le zèle de Boiron a inauguré ce sabotage scandaleux. L'on comprend mieux quand on sait que les capitaux Boiron ont été repris par Rhône Poulenc... Il ne restait que la Suisse et un peu la Belgique qui résistaient. Depuis, avec le temps, les derniers bastions de résistance ont cédé, même la Suisse qui ne fait pourtant pas partie de l'U E. L'organothérapie est une technique homéopathique facile d'emploi, qui a donné d'excellents résultats pendant plus d'un siècle. On ne compte pas les services qu'ont pu rendre :

  • Axe cortico-hypothalamique dans les troubles psychosomatiques
  • Artère coronaire contre l'angine de poitrine
  • Bulbinum dans les insomnies
  • Cardia pour les hernies hiatales
  • Coeur total dans les pathologies cardiaques
  • Cartilago dans l'arthrose
  • Cortex cérébral pour les troubles de la mémoire
  • Diencéphale dans le stress
  • Ganglions sympathiques dans les troubles du système neuro-végétatif
  • Glandes mammaires pour les mastoses et l'allaitement
  • Hypothalamus dans les troubles de l'appétit
  • Muqueuse colon pour la colite
  • Muqueuse gingivale dans les gingivites
  • Ovarium pour les dysménorrhées
  • Placentine dans les maladies infectieuses
  • Vaisseaux lymphatiques en cas d'?dème?

Mais maintenant ce n'est plus que de l'illusion, et beaucoup d'homéopathes semblent encore l'ignorer.

Pour les biothérapiques, ça se complique encore

Les nosodes étant des exsudats pathologiques, les mesures de sécurité prophylactique sont encore renforcées. Il s'agit de :

  • Tuberculinum TR, et aviaire pour le terrain tuberculinique
  • Luesinum pour le terrain luétique (miasmes syphilitiques)
  • Medorrhinum pour la sycose, vieillissement accéléré (miasme blennorragique)
  • Psorinum pour les psoriques (difficultés à éliminer)
  • Colibacillinum pour la cystite colibacillaire
  • Anthracinum pour les anthrax
  • Parathyphoïdinum B pour les diarrhées graves et toxicoses du nourrisson
  • Pyrogénium pour les fièvres, suppurations
  • Sérum anti-colibacillaire pour les dépressions nerveuses
  • Sérum de Yersin pour les fortes grippes
  • VAB pour la désintoxication du BCG.

Ici, les formes liquides sont interdites, sauf en ampoules stériles. On se demande pourquoi puisque, après la chauffe, tout est cuit. Par ailleurs, à partir de 12CH,ou 24 DH (dilution de 10 puissance 23) il n'y a plus de molécules de base, et donc encore moins d'agrégats moléculaires que sont les virus et les bactéries.

L'auto-isothérapie interdite

Cette technique très simple consiste à fabriquer de l'homéopathie à partir d'un exsudat personnel (ex : urine, selles, salive, expectoration, pus, placenta après accouchement, etc.) ; elle s'applique de la même façon aux animaux. Dans les tranchées de la guerre 14/18, on faisait aux soldats atteints de dysenterie de l'iso diarrhée qu'ils nommaient plaisamment " merdorrhinum " , avec simplement une petite bouteille et de l'eau courante ; et çà marchait ! 

L'auto-iso a accumulé pendant des décennies tant  de succès au début du 20ème siècle que la dictature  pharmaceutique un peu  inquiète a décidé dans les années 35/36 de faire disparaître toutes les archives et études concernant ce procédé. En 2001, le coup final a été porté : toutes les unités de laboratoire qui fabriquaient des auto isothérapies ont été obligées de fermer cette activité. J'explique en détail dans mon  " petit répertoire d'homéopathie courante "(éd. Guy Trédaniel) comment procéder vous-même pour élaborer facilement ces remèdes personnalisés à la carte.

Y a-t-il encore de l'homéopathie quelque part ?

Il se dit que l'homéopathie en Allemagne est de meilleure qualité que la française. En France, il y a des spécialisées de renom ? citer leur nom les mettrait en danger (publicité interdite). Mais soyons clair, fabriquer de la bonne homéopathie comme il y a 50 ans est illégal et puni par la loi (des grands labos pharmaco chimiques). La sécu préfère rembourser à coup de milliards des médicaments inefficaces et dangereux voire mortels en dépit des scandales récurrents qui filtrent dans les medias, plutôt que des remèdes économiques qui ont fait leurs preuves publiques pendant un siècle et demi et qui n'ont jamais tué personne.

DROIT DE RÉPONSE
DE LA SOCIÉTÉ BOIRON

La société Boiron nous fait parvenir un droit de réponse à cet article que nous publions ci-dessous :

"Nous souhaitons apporter plusieurs commentaires et précisions à propos de cet article :

"Nous tenons à préciser que chez Boiron, 70 % des teintures mères homéopathiques à base de plantes sont réalisées à partir de plantes fraîches. Ces dernières sont récoltées dans leur habitat naturel par des cueilleurs professionnels, herboristes, avec qui nous travaillons depuis de longues années, parfois 25 ans ! Ces plantes proviennent donc dans leur grande majorité de France, et pour les plus exotiques d’entre elles des pays où elles poussent naturellement. Aucune de nos plantes ne provient actuellement de Turquie.

Les ionisations évoquées par M. Dogna sont exclues. Boiron respecte les exigences des pharmacopées[1]* européennes, françaises et américaines. Nos équipes du contrôle qualité Boiron, garantissent des matières premières parfaitement identifiées (par exemple : identité botanique contrôlée par analyse microscopique et/ou macroscopique ; dosage d’un marqueur spécifique avec suivi dans le temps pour tracer la stabilité) et exemptes d’impuretés (pesticides, métaux lourds, aflatoxines, radioactivité, etc.). La qualité des matières premières est indispensable pour la fabrication des médicaments homéopathiques Boiron et elle a toujours fait partie de nos exigences.

En ce qui concerne, « l‘organothérapie », chaque laboratoire a déposé son propre process en matière d’inactivation de virus. Pour Boiron, ce process garantit la fiabilité de nos médicaments.
Enfin, en ce qui concerne la phrase : « les capitaux Boiron ont été repris par Rhône Poulenc », il s’agit bien évidemment d’une information erronée. Boiron est dirigé par les membres de la famille Boiron qui détient la majorité des parts et des droits de vote dans l’entreprise. Nous rappelons d’ailleurs à M. Dogna que le groupe Rhône Poulenc n’existe plus depuis 1999, suite à la division en deux entreprises Rhodia et Aventis".

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Dossiers noirs homéopathie
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous