Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dermites et gestes barrières

Article paru dans le journal nº 88 Acheter ce numéro
  • Le masque exacerber de nombreuses pathologies dermatologiques.Le masque exacerber de nombreuses pathologies dermatologiques.

Les gestes barrières sont imposés et essentiels. Mais le port du masque chirurgical qui reçoit la poussière des rues extérieurement et qui est un bouillon de culture à l’intérieur peut créer des dermites, c’est-à-dire des réactions dermatologiques. Nous vous conseillons ce mois-ci pour traiter ces manifestations inévitables.

Même si le port du masque se révèle indispensable pour protéger autrui, il peut entraîner une exacerbation de nombreuses pathologies dermatologiques au niveau du visage. Ceci est lié en partie à la macération, au manque d’oxygénation, et à la prolifération de germes parfois ­pathogènes sous le masque.

Ainsi, on observe une aggravation des pathologies suivantes : exacerbation de l’acné, de la dermite séborrhéique, de la dermite périorale, de la couperose et de la rosacée. Il peut aussi y avoir des lésions ­particulières liées au masque lui-même et aux frottements qu’il entraîne. Des allergies de contact, de l’eczéma et sur la peau fine et fragile des personnes plus âgées, des érosions et des kératoses.

Chacune de ces pathologies nécessite donc quelques précautions. Aérer le plus possible le visage en dehors des périodes de contact possible avec autrui, et surtout éviter de changer la position du masque ­fréquemment sur le visage pour éviter les frottements. Ne pas se toucher le visage après avoir appliqué du gel hydroalcoolique sur les mains. Et à chacune de ces réactions de peau, on peut proposer une solution.

Lire aussi L'addiction aux dermocorticoïdes

Tout d’abord il faut nettoyer le visage avec un lait hydratant, puis appliquer une crème bio sans ingrédients allergisants et qui soit non comédogène. Tous les soirs, nettoyez le visage dans les zones du masque avec du liniment qui nettoie et hydrate sans eau. Il calme les zones irritées. Il est d’ailleurs recommandé de l’utiliser en cas d’irritation ou de réactions allergiques aux matériaux du masque lui-même. Ensuite, choisissez une crème qui contienne des vitamines ­naturelles : notamment vitamines E, A et C cicatrisantes. Cela pour éviter que la peau ne soit lésée par le masque. Comme gamme d’entretien de la peau, on peut proposer le lait et la crème ainsi que le Baume mains douceur intense bio.

Soigner les zones irritées

S’il existe des irritations, il est possible de les traiter naturellement avec des produits ­naturels et biologiques. Sur la dermite ­séborrhéique qui est marquée par des irritations aux ailes du nez, avec des desquamations et des rougeurs, on peut appliquer du liniment, puis essuyer et mettre le gel Œmine Derm lithium. S’il s’agit de dermite périorale, avec des zones irritées et des ­petits boutons rouges des plis naso-géniens on peut faire confectionner à la pharmacie la préparation magistrale suivante :

  • 1 g de ZNO
  • 10 g d’argile verte
  • 0,5 g de sulfate de cuivre
  • QSP 50 g de Cefrat Eczebio Calm.

On appliquera cette préparation le soir après avoir bien nettoyé le visage avec de l’eau micellaire éclat intense.

Acné et couperose

Si de l’acné se développe, formant des kystes par macération du sébum, on peut appliquer le soir la lotion Acnezinc, point par point sur chaque bouton. Cette lotion à base de zinc, de cuivre et de soufre aidera à cicatriser et à assécher les impuretés de la peau. En cas de couperose majorée par le masque ou de rosacée, il faut augmenter la prise des vitamines qui luttent justement contre l’échauffement et la dilatation des capillaires du visage. On a recours pour cela à la vitamine K et à la vitamine C2.

Enfin, diverses eaux florales peuvent être recommandées, après avoir enlevé le masque, en brumisation ou en lotion le soir : les eaux florales de mélisse, d’eau d’hélichryse, d’hamamelis, ou encore l’hydrolat de thé vert, car ils sont intéressants pour stimuler les fonctions de l’épiderme.

Lire aussi La couperose

Dernier conseil : le soir, si l’on craint d’avoir été dans une zone contaminée, il est utile de faire une inhalation, c’est-à-dire une vaporisation avec des vapeurs d’eau très chaude (en faisant bien attention de ne pas se brûler). Pour cela, faire bouillir de l’eau et y mettre une cuillère à café de l’élixir Œmine GRP. Se placer au-dessus du bol, une serviette au-dessus de la tête et respirer les vapeurs tout en en faisant bénéficier le visage. Les vapeurs très chaudes peuvent en effet contribuer à détruire les virus dans les voies aériennes supérieures. Bien entendu, ces conseils ne remplacent pas une consultation dermatologique.

Bons gestes pour l’entretien des mains

Le gel hydroalcoolique contenant un émollient, n’assécherait pas autant la peau que cela. L’irritation de la peau des mains est la conséquence de la fréquence des lavages. La dermite d’irritation se manifeste par des symptômes tels que sensations de brûlure, démangeaisons, rougeurs, voire desquamations. Elle commence à apparaître sur le dos des mains et entre les doigts, mais peut atteindre la main et le poignet. Une fois installée, elle favorise l’apparition secondaire d’une allergie de contact. Il faut alors éviter les savons antiseptiques et privilégier le savon surgras, en veillant à son rinçage. Il vaut mieux utiliser de l’eau tiède et, au séchage, tamponner plutôt que frotter les mains, avec une serviette propre. Pour les personnes portant des gants, il est recommandé d’attendre que les mains soient sèches avant de les enfiler. Si possible, évitez de porter les gants pendant plus de trente minutes d’affilée. L’utilisation du gel hydroalcoolique devrait être limitée aux services de soins, car il est plus efficace et plus rapide. Pour limiter l’apparition d’une dermite d’irritation, utilisez une crème émolliente. Appliquez-la sur le dos et la paume des mains, les espaces interdigitaux, les pourtours des ongles et les poignets.

L'addiction aux dermocorticoïdes

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous