Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cholestérol : une étude, deux interprétations

Article paru dans le journal nº 10 Acheter ce numéro

En se basant sur les mêmes études, l’Europe et les États-Unis divergent sur la question du LDL-cholestérol (le mauvais). Sur le Vieux Continent, rien ne bouge : nos cardiologues persistent à considérer le LDL-cholestérol comme critère majeur de risque. Outre-Atlantique, les dernières recommandations aboutissent à l’abandon pur et simple du LDL-cholestérol comme critère de référence du risque cardiovasculaire au profit d’un « calculateur » (un tableau difficile à résumer ici). Comment comprendre qu’avec les mêmes données, les scientifiques se tirent une telle bourre ? Les éléments de preuves sur lesquels reposent les argumentations de part et d’autre de l’Atlantique étant les mêmes, la légitimité de ces nouvelles recommandations ne se base donc que sur une interprétation différente. Du coup, on ne peut que s’interroger sur la crédibilité scientifique des positions des uns et des autres. l
N. J. Stone, J. Robinson, A. H. Lichtenstein et coll., dans Circulation, novembre 2013 ; B. Hansel dans Le Quotidien du médecin, janvier 2014

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous