Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Une seule dose d’antidépresseur impacte le cerveau en quelques heures

Article paru dans le journal nº 18 Acheter ce numéro

Un inhibiteur de la recapture de la sérotonine (une classe d’antidépresseurs dont fait partie le Prozac), modifie considérablement les connections neuronales du cerveau chez un sujet sain et ceci en trois heures seulement. C’est ce qu’ont observé des scientifiques sur le scanner cérébral de volontaires. Plus précisément les connections entre la plupart des régions corticales et sous-corticales du cerveau sont réduites (l’information circule donc moins vite ?) tandis que dans d’autres zones du cerveau (cervelet, thalamus), les chercheurs ont noté certaines augmentations localisées. « Nous ne nous attendions pas à ce qu’un tel médicament ait un effet si important en un temps si court ni que le signal résultant englobe le cerveau en entier » s’inquiète l’une des scientifiques.

Récemment deux autres études ont encore ajouté au discrédit des antidépresseurs. La première, de grande ampleur, vient de montrer qu’ils sont bien moins efficaces que les thérapies cognitives et ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 18, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes