Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cancer : le régime méditerranéen booste certains traitements conventionnels

Article 100% numérique
  • Suivre un régime méditerranéen conduirait à une meilleure réponse aux médicaments d’immunothérapie. Suivre un régime méditerranéen conduirait à une meilleure réponse aux médicaments d’immunothérapie.

Adopter un régime méditerranéen serait associé à une amélioration des taux de réponse à l’immunothérapie et de la survie sans progression du cancer chez les patients atteints de mélanome avancé.

Si la nutrition prend de plus en plus de place dans la littérature scientifique, en pratique, les questions nutritionnelles sont très peu prises en compte par nombre de praticiens de la santé. Pourtant, l’alimentation joue un rôle primordial, que ce soit dans la prévention ou la gestion de nombreuses pathologies. C’est notamment le cas pour le cancer, comme nous le démontre encore une récente étude anglo-hollandaise. Présentée à l’occasion de la semaine 2022 de l’UEG (Fédération européenne de gastro‑entérologie), l’étude multicentrique montre qu’un régime méditerranéen, riche en fibres, en acides gras mono-insaturés et en polyphénols, est associé à une amélioration des taux de réponse à l’immunothérapie et de la survie sans progression de cancer chez les patients atteints de mélanome avancé.

Lire aussi L’alimentation se fait progressivement une place dans le traitement du cancer

Pour parvenir à une telle conclusion, l’équipe scientifique, composée de chercheurs du Royaume-Uni et des Pays-Bas, a ainsi enregistré les apports alimentaires de 91 patients atteints d’un mélanome avancé ayant été traités par des médicaments d’immunothérapie. Ils ont, par la suite, suivi leur évolution grâce à des contrôles radiographiques réguliers. Les résultats ont témoigné d’un lien significatif entre l’adoption d’un régime méditerranéen (riche en graisses mono et poly-insaturées, provenant de l’huile d’olive, des noix et du poisson, en polyphénols et en fibres, provenant des légumes, des fruits et des céréales complètes) et une meilleure réponse aux médicaments d’immunothérapie utilisés (inhibiteur de point de contrôle immunitaire). Enfin, suivre un régime méditerranéen serait associé de manière significative à la survie des patients cancéreux, sans progression, jusqu’à douze mois.

Laura Bolte, auteur de l’étude, commente ainsi ces résultats : « Notre étude souligne l’importance de l’évaluation diététique chez les patients cancéreux qui commencent un traitement par ICI, et soutient un rôle des stratégies diététiques pour améliorer les résultats et la survie des patients », rappelant que l’opposition artificiellement entretenue entre les médecines complémentaires telles que la nutrition et l’allopathie doit être dépassée dans l’intérêt de la médecine comme des patients.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous