Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Prenez vos artères à cœur

Article paru dans le journal nº 31 Acheter ce numéro

Parmi les grandes causes de mortalité ou de pathologies invalidantes, l’athérome, autrement appelé athérosclérose, se hisse en haut du podium. Si l’alimentation doit être revue pour mieux préserver son cœur, un traitement préventif (faussement) nouveau assurera aussi un soutien non négligeable.

En se hissant à la première place des causes de mortalité dans les pays occidentaux ou occidentalisés, ­ainsi que pour les risques majeurs ­d’invalidité et de pathologies invalidantes comme ­l’insuffisance coronarienne, les ­accidents vasculaires cérébraux (AVC) et autres ­infarctus mésentériques, ­l’athérome, aussi appelé athérosclérose, est l’ennemi de ­santé publique numéro 1.

Il s’agit d’une réponse inflammatoire due à une lésion d’une couche de l’artère, en l’occurrence l’endothélium. Répéter que l’athérome est ­majoritairement causé par l’accumulation de cholestérol-LDL est simplement faux. La plaque d’athérome, quand elle est ­suffisamment épaisse pour ­diminuer le calibre de ­l’artère et son ­débit, n’est composée que de 10 % de ­cholestérol au maximum. La plaque la plus dure et ­obstructive est quant à elle composée de 70 % de calcium.

LDL, cette lutte stérile

Mieux, des études affirment que le ­cholestérol est un agent réparateur. Ce ­serait l’oxydation du LDL (lire à ce sujet l’interview du Dr Bourgouin) qui ­participe, parmi d’autres facteurs, de l’athérome. Le conte de fées avec ­lequel on nous berce et qui consiste à faire baisser coûte que coûte le cholestérol à coup de statines ne profite qu’à l’industrie ­pharmaceutique, ­certainement pas aux patients. Notre veille permanente sur les ­nombreux ­effets secondaires de cette ­molécule (à lire dans notre rubrique en bref) le confirme.

C’est dans les vieux pots…

Nous avons souvent fait intervenir le Dr ­Michel de Lorgeril, cardiologue et ­chercheur au CNRS, co-auteur de l’étude sur le régime méditerranéen et du French paradox qui en découle, éternel ­pourfendeur des statines, pour insister sur l’importance de changer de régime alimentaire pour préserver son cœur. Au rang des ­traitements naturels à visée préventive, voire curative, un produit qui fut interdit à cause de quelques ­ingrédients revient par la fenêtre.

Dans la continuité de ­produits dont nous avions déjà parlé (­Padma 28 et ­Padma basic), ­en voici un ­faussement ­nouveau, puisqu’il est basé sur une ­formulation ­ayurvédique ­millénaire mais ­réactualisée au regard de la ­réglementation, ­notamment en ­remplaçant l’aconit, plante toxique dont les dosages dans le Padma 28 avaient été jugés dangereux. En ­combinant des principes ­actifs comme les ­polyphénols, les bioflavonoïdes, les ­antioxydants et des ingrédients tels que le camphre (­tonifiant de la circulation) et l’eugénol (­antibactérien, analgésique), ce produit, nommé Tibétane, protège les parois des artères, améliore la fonction ­cardiovasculaire, ­restaure les vaisseaux et lutte contre l’agrégation en facilitant la fibrinolyse.

En somme, il s’agit d’une ­alternative ­préventive et curative à nombre de ­médicaments allopathiques, dédiée à ­lutter contre les troubles circulatoires se manifestant par les angines de poitrine, l’artériosclérose, l’artérite des jambes, les jambes lourdes… Un nouveau venu donc, qui pallie ­l’interdiction du ­Padma 28 et concurrence le Padma Basic. L’info est donnée, à vous de trancher.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous