Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

ISRS : les Dalton du XXIe siècle

Article paru dans le journal nº 31 Acheter ce numéro

Les antidépresseurs de nouvelle génération, les ISRS ou inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, ont mauvaise presse. Outre une efficacité régulièrement remise en cause, ce sont les effets indésirables sévères au niveau de la sphère cardiovasculaire qui sont maintenant fréquemment pointés du doigt : accélération permanente du rythme cardiaque de repos, élévation continue des chiffres tensionnels, apparition de troubles graves du rythme cardiaque avec, à la clé, un risque de décès prématuré. Au top de ces tueurs de l’ombre, la venlafaxine (Effexor), le citalopram (Seropram) et l’escitalopram (Seroplex).


Prescrire : « Venlafaxine : des dangers cardiovasculaires injustifiés », 1er décembre 2015, 35(386), pp. 906-910.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous