Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Manger cru, mais pas que…

Article paru dans le journal nº 48 Acheter ce numéro
  • Manger cru, mais pas que…

Depuis des décennies, les partisans du « cru » traitent de noms d’oiseaux les partisans du « cuit ». Et vice versa. Cette guerre ne cessera pas tant que chacun restera convaincu de détenir la vérité. Alors que penser ? La réponse est sans doute (« comme d’hab’ ») dans la voie du milieu : manger cru, oui, mais avec du cuit ou alors manger du cuit, mais avec du cru.

J’ai été fortement impressionné lors de ma rencontre avec Irène Grosjean. Cette dame de quelque 90 ans pratique le « crudivorisme » depuis plus de 50 ans. Le crudivorisme est un régime alimentaire constitué d’aliments crus, non transformés, et souvent des aliments biologiques ou des aliments sauvages, incluant des aliments vivants, de la nourriture vivante. Autant dire que son métabolisme lui dit merci, tant « elle pète la forme ».

Même si depuis quelques années de nombreux opportunistes ont emprunté la « voie du cru », elle reste la pionnière indiscutable, « l’Irène du cru ». Depuis cette rencontre avec Irène Grosjean, j’ai modifié mon alimentation, déjà « bio » et à forte tendance végétarienne. J’ai ajouté systématiquement des crudités à mes deux principaux repas : 80 % en été, 50 % en hiver. Le résultat ne s’est pas fait attendre : une perte de poids de plus de 8 kg.

Pousse d’épinard bio

J’ai associé à ce régime une réduction drastique de ce que mon père appelait, quand il voulait retrouver sa ligne, « le régime des 3 P » (pain, pâtes, patates). La condition sine qua non pour adhérer au crudivorisme est de consommer des produits alimentaires de première fraîcheur. La pousse d’épinard bio doit frétiller dans l’assiette au contact du filet d’huile d’olive ! En bref, manger des produits frais bio locaux et de saison. Le reste doit être éliminé sans aucune pitié.

Il est indiscutable que la non-cuisson préserve les qualités nutritives de l’aliment. Rappelons quand même qu’à la base l’Homo erectus était un cueilleur et mangeait des racines. C’est la découverte inattendue du feu qui a bouleversé sa vie (avec le feu, il a cuit ses aliments).

Éviter les carences

Les détracteurs du cru reprochent à cette « philosophie alimentaire » les carences qu’elle induit… Ce n’est pas faux ! C’est la raison pour ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 48, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique alimentation vivante

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous