Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Fake food : un risque pour les vegans

Article paru dans le journal nº 83 Acheter ce numéro

La responsabilité des aliments ultra-transformés dans la survenue de maladies cardio-vasculaires et de certains cancers a été mise en évidence chez les personnes grosses consommatrices de viandes. Toutefois, cette frange de la population n’est pas celle qui consomme le plus de ces aliments, si on considère la part calorique que ceux-ci représentent (32,5 % chez les pesco-végétariens, 33 % chez les mangeurs de viandes, 37 % chez les végétariens, et 39,5 % chez les végétaliens). Une précédente étude avait déjà remarqué que si les végétariens étaient moins exposés à l’infarctus du myocarde que les mangeurs de viande, ils faisaient plus d’accidents vasculaires cérébraux notamment hémorragiques. Même si aucune étude n’a encore porté sur le lien éventuel entre aliments ultra-transformés et accidents vasculaires chez les végétariens et les végétaliens, il semble bon de réduire la consommation des aliments ultra-transformés.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous