Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Du fluor dans mon hamburger ?

Article paru dans le journal nº 44 Acheter ce numéro

Les substances per- et polyfluoroalkyl (PFAS) sont très largement utilisées dans la fabrication des objets d’utilisation courante. Certaines de ces molécules ont la particularité de s’accumuler dans l’organisme tant qu’on y reste exposé dans l’environnement proche. Les études relatives à leur toxicité ne sont pas très nombreuses, mais il semble que cette gamme puisse affecter le développement normal du foetus et de l’enfant (notamment au niveau de l’apprentissage et des comportements), réduire la capacité de reproduction dans les deux sexes, perturber le système immunitaire et augmenter le risque de cancer. Il y a peu, des chercheurs se sont intéressés aux composants des emballages de la restauration rapide. Le fluor, marqueur de la présence de PFA, a été retrouvé dans 20 % des papiers cartonnés, dans 38 % des emballages de sandwiches et de burgers et dans 56% des emballages de desserts. Seuls les verres en papier en étaient totalement exempts. Bon appétit !

ATSDR (Agency for Toxic Substances and Disease Registry) : « How can PFAS affect people’s health? », août 2016. LA Schaider, SA Balan, A Blum, et coll. dans Environmental Science & Technology Letters, février 2017

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sur le même sujet

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous