Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les psychotropes mauvais pour la santé mentale, surtout après 65 ans

Article paru dans le journal nº 25 Acheter ce numéro

Notice (8): Undefined offset: -1 [CORE/plugins/plugin_as/views/helpers/articles.php, line 22]

Peter C. Gotzsche, docteur en médecine et professeur au Centre Cochrane du Nord, à Copenhague, auteur du brûlot intitulé « Remèdes mortels et crime organisé. Comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé » paru en mars dernier au Québec, a récemment centré ses attaques sur les médicaments à visée psychique : antidépresseurs, anxiolytiques de la classe des benzodiazépines (les plus prescrits) et neuroleptiques. Selon lui, les effets bénéfiques de ces substances sont très largement surévalués alors que leurs effets secondaires sont très largement minimisés. Pour seul exemple, ces trois groupes médicamenteux généreraient pas moins de 3 693 décès par an au Danemark, soit en extrapolant à l’ensemble des États-Unis et de l’Europe unie… quelque 539 000 morts prématurées chaque année !

1. P. C. Gotzsche, A. H. Young, and J. Grace : « Does long term use of psychiatric drugs cause more, harm than good ? » dans British Medical Journal, publié le 12 mai 2015. 2. P. C. Gotzsche : « Remèdes mortels et crime organisé. Comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé », publié en mars 2015, 452 pages, 39,95 $.

Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes