Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le rêve éveillé libre, thérapie de l’imaginaire

Article paru dans le journal nº 49 Acheter ce numéro
  • "Les images qui viennent sont de pures manifestations de l'imaginaire"

Mise au point en 1980 par Georges Romey, la psychothérapie par le rêve éveillé fait surgir des images enfouies dans notre inconscient et en décode la signification symbolique pour nous libérer de nos blocages. Cette méthode, accessible à tous et officiellement reconnue par la Fédération française de psychanalyse, fait du rêve l’instrument privilégié de la connaissance de soi. À tester !

En considérant l’imagination comme le reflet du psychisme et comme un instrument thérapeutique à part entière, la psychothérapie par le rêve éveillé s’enracine dans les principes de l’« imagination active ». Une théorie développée par Carl Gustav Jung, dont le maître Sigmund Freud était lui-même un pionnier de l’analyse des rêves. Les travaux qu’ils ont tous deux consacrés au pouvoir de l’inconscient ont ainsi inspiré la méthode d’analyse dite du « rêve éveillé dirigé », développée dans les années 1930 par le psychothérapeute Robert Desoille.

Lors d’une consultation, l’accueil permet au patient d’évoquer ses problèmes et de discuter avec le thérapeute. Il entre ensuite dans un état de conscience intermédiaire en se relaxant et fait librement part des images qui lui viennent à l’esprit, sans être interrompu par le praticien. Lorsque plus aucune image n’est perçue, le thérapeute analyse les rêves, conjointement avec le patient. L’entretien a pour but de permettre une prise de conscience des difficultés et blocages au sein de la psyché, et complète le travail d’évocation des songes.

Blocages psychiques

Le rêve éveillé consiste en un état modifié de conscience permettant de laisser venir des représentations imagées issues du moi profond. Le thérapeute guide le patient à travers un scénario qui se déroule comme un film. Cette méthode de soin fait basculer certains éléments de l’inconscient vers la conscience du patient afin de provoquer des déblocages psychiques. Reflets des problèmes propres à celui qui franchit la porte du cabinet de consultation, les images jouent un rôle essentiel dans la thérapie.

Georges Romey, inventeur de la variation « libre » du rêve éveillé, a choisi, contrairement à la pratique initiale du rêve éveillé dirigé, de ne pas imposer de suggestions orientant le scénario, mais simplement de laisser libre cours à l’imagination du patient. C’est au sein de cette imagination que s’expriment les « engrammes » inscrits dans les neurones. Ces engrammes, traces biologiques imprimées de notre passé depuis notre conception, laissent une empreinte au sein des circuits nerveux. Ils seront « désintégrés » durant les rêves éveillés.

Prise de conscience

Les objectifs de la cure sont multiples : soigner l’angoisse, les phobies, la dépression, la perte de confiance en soi et les manifestations psychosomatiques qui en résultent. L’approche n’est contre-indiquée que dans un cas de figure : si le patient souffre de troubles psychotiques comme la schizophrénie.

Pour Romey, le rêve éveillé permet d’accéder à la psyché, et l’imagination permet de la soulager : « Pendant ce moment, la réflexion est abolie, et le processus se fait alors naturellement ; les images qui viennent sont de pures manifestations de l’imaginaire. Pour autant, il y a toujours un sens profond derrière ces évocations. » L’effet thérapeutique tient avant tout dans l’évocation pure et simple du rêve. Car les ressorts du mécanisme, physiologiques, se fondent sur le fonctionnement des neurones : « Il y a une action primordiale de l’influx nerveux qui modifie certaines dispositions neuronales, et va automatiquement se porter sur les endroits où il y a un blocage. » Ces transformations bouleversent le mécanisme de connexion des zones neuronales de façon irréversible, occasionnant une prise de conscience.

Gaëlle Treguier, psychothérapeute du rêve éveillé libre formée par Romey, décrit ainsi le mécanisme au fondement de cette thérapie : « Les rêves s’impriment au niveau des mémoires cellulaires comme un vécu. Le simple fait d’apporter de l’attention à certains aspects dits “figés” de la psyché les fait évoluer. Finalement, cela fonctionne comme l’énergie cristallisée qui va être travaillée et remise en mouvement. »

C’est donc au moment où le patient les évoque que ses rêves vont révéler les blocages psychiques qui encombrent son inconscient et lui permettre de les remettre en mouvement. Le résultat est une « auto-harmonisation de la psyché », source de soulagement.

Analyse des symboles

Le travail de relaxation dans lequel s’engage le patient permet une introspection qui est déjà, en soi, thérapeutique. L’analyse des symboles, fondée sur un dictionnaire élaboré par Romey, participe au processus de prise de conscience. Cette interprétation, réalisée par le praticien en collaboration avec le patient, s’adapte au contexte personnel de ce dernier.

Ces symboles n’ont pas nécessairement une signification universelle. Si certaines thématiques sont récurrentes chez presque tous les patients, les images à travers lesquelles elles s’expriment peuvent varier, chacun ayant un vécu, un état psychique et donc un imaginaire bien particuliers. Chacun peut effectuer une cure de rêve éveillé libre, quel que soit son âge.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique action psycho-émotionnelle Rêve éveillé libre

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous