Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Nous voulons une souveraineté alimentaire saine et durable pour la planète.

Article paru dans le journal nº 13 Acheter ce numéro

Nous sommes des citoyens de Belgique et du Monde, inquiets pour leur sécurité alimentaire. La journée mondiale des citoyens contre Monsanto, c'est plus de 1000 villes de par le monde, sur 5 continents, qui se lèvent pour dire STOP à Monsanto et son Brevet sur le Vivant.

La société Monsanto fabrique des produits hautement toxiques : OGM, Agent Orange, désherbant extrêmement puissant RoundUp, PCB, Dioxine, ...

La multinationale Monsanto dirige la majorité de la chaîne de production alimentaire, contrôle les semences et détient le monopole sur les pesticides agro-industriels. Les sociétés utilisatrices de matières premières brevetées Monsanto sont majoritaires dans les rayons des supermarchés. Il devient difficile de se nourrir en évitant leurs produits dangereux et cancérigènes. (1)


Nous devrions pouvoir faire confiance à nos élus pour notre alimentation et notre santé !

⚛ Pourquoi la Belgique autorise-t-elle en Flandre, la culture expérimentale d’OGM, ces Organismes Génétiquement Modifiés créés par la société Monsanto ? La France les ayant bannis définitivement, pourquoi pas la Belgique?


⚖ Pourquoi est-elle devenue complice le 24 septembre 2013, en condamnant 11 Patatistes devant la Cour d’Appel de Gand à des peines de 3 à 6 mois de prison, plus une amende de 25.000 euros, pour avoir arraché des pommes de terres OGM ? (2)


⚚ Pourquoi devrions-nous consommer des plantes modifiées génétiquement pour résister au désherbant à base d’agent orange, créé par Monsanto, au détriment de notre propre santé ? Attendez-vous une nouvelle catastrophe sanitaire ?


Cette décision est grave car nous savons que les graines modifiées de la société Monsanto & Co sont stériles.

Impossible de re-semer les graines, le marché est organisé pour que les agriculteurs dépendent de Monsanto et achètent de nouvelles semences à chaque saison. Les graines sont modifiées génétiquement pour résister au glyphosphate, l'herbicide total breveuté par Monsanto. Une fois dans la nature, le gène mutant peut contaminer les plantations biologiques, saines en modifiant l'ADN des espèces ancestrales. (3)


En plus de détruire la flore, les pesticides de Monsanto sont pointés du doigt pour être responsables du déclin massif et alarmant des abeilles, pourtant nécessaires à la pollinisation. Au Sichuan en Chine, l'homme a dû remplacer la nature et accomplir son laborieux travail à la main!


Comment, Vous, dirigeants de Belgique, osez-vous prendre de tels risques, que des champs entiers de graines naturelles soient contaminés ? Ce nouveau mode de profits juteux est extrêmement dangereux et nous refusons de nourrir nos enfants avec ce poison incontrôlable.


Les OGM ne sont pas une évolution! Ils sont un moyen de contrôler la chaîne alimentaire et de breveter le vivant !

Tout citoyen qui souhaite s’informer sur les OGM et la société Monsanto, prend immédiatement conscience que les OGM ne sont pas une solution à nos problèmes, mais au contraire, les aggravent.

La journaliste et réalisatrice Marie-Monique Robin a ouvert la voie, avec son documentaire « Le monde selon Monsanto ». Ce reportage a été reconnu comme extrêmement sérieux par tous les spécialistes qui n'ont pas d'intérêts financiers avec la multinationale. Peut-être serait-il important de faire visionner ce documentaire à l’ensemble du Ministère qui est en charge de notre sécurité alimentaire ?


Si nous, citoyens, sommes en mesure de nous apercevoir du danger, comment expliquer que nos élus ne se penchent pas d'avantage sur la question et autorisent la plantation d'OGM dans nos champs, sans avoir la certitude que cela n’affectera ni la planète, ni les êtres vivants? N’y a-t-il plus personne dans ce pays, pour écouter les inquiétudes des citoyens, qui vous ont élus ?


Qui autorise ces aliments hautement toxiques dans nos supermarchés?

Que fait l'AFSCA ? Dont la "mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes." (sic) (4)


Nous sommes très inquiets de constater que les personnes en charge d'autoriser la commercialisation des produits alimentaires, semblent financées par des sociétés comme Monsanto (5) et que le projet de marche libre transatlantique (TTiP) n'arrangera pas notre situation, d'autant que Bruxelles compterait jusqu'à 30.000 lobbyistes, presque autant que d'employés à la Commission !


L’Observatoire de l’Europe des entreprises (Corporate Europe Observatory, CEO) a dénoncé à plusieurs reprises des conflits d’intérêt au sein du conseil d’administration de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (AESA). (6)

N’y a t-il pas lieu de s’alarmer ?

C’est pourquoi nous vous demandons de vous pencher sur les rapports de scientifiques indépendants.


Comme vous le savez, la majorité des citoyens se nourrissant via la grande distribution, n'ont pas le temps ni les moyens d'effectuer les enquêtes pour connaître la composition exacte et la provenance de ce qu'ils mangent.


Nous demandons dès lors à nos élus de veiller à ce que l'information soit claire, honnête et comprise de tous.


D'autres pays européens reviennent sur leurs décisions en matière d'OGM!

Lorsque des enquêtes totalement indépendantes auront été prises en compte, nous sommes certains que nos élus ne manqueront pas de nous protéger en retirant les autorisations de plantations d’OGM - comme cela a déjà été voté dans d’autres pays européens - ainsi qu'en interdisant l'importation, l'utilisation et la transformation de ceux-ci.


Il est de votre devoir de nous protéger des dérives libérales de l'Europe et de l'ombre américaine qu'est le TTIP.

► Nous revendiquons de pouvoir consommer des produits naturels, dont nous connaissons la compositions exactes ainsi que l'origine de chaque ingrédients transformés ou non.


► Nous revendiquons des terres arables, saines et sans produits chimiques pour les générations futures.


► Nous revendiquons une campagne de sensibilisation sur les effets des OGM et produits pétrochimiques utilisés dans l'industrie agroalimentaire sur l'être humain et son environnement.


► Nous revendiquons un étiquetage simple et compréhensif ainsi qu'un label biologique dans lequel nous pouvons avoir confiance.


► Nous revendiquons le droit de pouvoir s'échanger et partager des graînes ancestrales afin de préserver la biodiversité.


► Nous revendiquons le droit de récupérer sa souveraineté alimentaire en cultivant un potager individuel, familiale ou collectif.

Il y a urgence !

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous