Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Poussée de fièvre planétaire

Article paru dans le journal nº 60 Acheter ce numéro
  • Image extraite du documentaire La mémoire de la planète diffusé sur Arte.Image extraite du documentaire La mémoire de la planète diffusé sur Arte.

Si certains tournent encore le dos à la réalité, il ne fait plus de doute aujourd’hui que la planète se réchauffe très rapidement. C’est à chacun de prendre ses responsabilités et de changer ses habitudes – en optant pour une voiture électrique, en boycottant tous les produits cosmétiques contenant des dérivés du pétrole, entre autres gestes.

Je ne sais pas si vous avez déjà eu l’occasion de voir le documentaire La mémoire de la planète. Je vous le conseille, pour comprendre que nulle espèce sur Terre n’est à l’abri d’une saute d’humeur de notre planète. Même si les cinq grandes extinctions d’espèces connues ont pris des millions d’années, elles sont survenues de manière brutale. On se demande où nous en sommes aujourd’hui. La future grande extinction sera-t-elle provoquée par l’être humain ? Cupide, avide de pouvoir, égoïste, l’homme pense avoir tous les droits. La théorie de l’avalanche explique bien ce qui peut nous arriver : lorsqu’un sommet de progrès est atteint, si l’évolution prend une mauvaise direction et n’est plus favorable en raison des erreurs commises, une avalanche destructrice se met en action et rien ne peut l’arrêter.

Il faut donc souhaiter que nos hommes et femmes politiques et tous les décisionnaires impulsent un mouvement de réorientation respectant notre environnement. L’écologie, les énergies renouvelables, les principes de l’économie du monde vivant, le partage des richesses et des biens communs doivent désormais motiver l’ensemble du monde.

N’oublions pas que la planète est un espace vivant qui a accueilli des êtres vivants. Son cœur et sa chaleur ont été mis à la disposition de la vie, l’eau qui s’écoule à sa surface dans un système de vaisseaux nourriciers avec des mers et des lacs est semblable à notre lymphe, la peau de sa croûte terrestre permet aux végétaux de pousser et de nous nourrir. L’énergie qui parcourt sa surface est comparable à notre système nerveux. Tout est ainsi relié, et on ne peut agir impunément à un endroit sans que le reste n’en soit affecté. Certains disent que notre planète est déjà malade. Or chacun sait que la maladie peut s’accompagner d’une fièvre brutale pour détruire les virus et les parasites. Souhaitons qu’il n’en soit pas ainsi pour l’espèce humaine !

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique environnement réchauffement climatique

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous