Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Kystes sébacés : on peut éviter la chirurgie

Article paru dans le journal nº 23 Acheter ce numéro
  • kyste-sebace-alternativesante.frkyste-sebace-alternativesante.fr

Généralement bénin, le kyste sébacé (kyste, loupe ou millium) peut se trouver partout sur le corps mais principalement là où les glandes sébacées sont les plus nombreuses : le cou, l'aine, le haut du dos, le torse et le cuir chevelu. Le kyste sébacé est créé par l'accumulation de sébum sous la peau, il a l'apparence d'une petite bosse dure de la couleur de la peau, parfois légèrement jaune ou blanc. En général, il ne mesure que quelques millimètres mais certains kystes sébacés peuvent mesurer jusqu'à 2 cm. On comprend pourquoi certaines personnes cherchent à tout prix à s'en débarrasser ! La médecine allopathique propose en général une ablation pure et imple grâce à un acte chirurgical sans aucun danger, mais en médecine alternative, on peut faire disparaître les kystes naturellement, à condition de ne pas être pressé.

Les kystes sébacés (loupes, millium ou kystes) sont des boules sous la peau plus ou moins molles formées par une
poche tapissée de glandes sébacées qui sécrètent du sébum. S’il perce, le kyste laisse s’écouler un contenu à l’odeur rance. Il se remplit en effet de graisse.

Ce kyste peut se former au visage, derrière le lobe des oreilles, dans le dos ou parfois même, chez l’homme, sur le scrotum. En fait, sur toute zone de sécrétion de sébum. Au cuir chevelu, on appelle cela une loupe. Le diagnostic de kyste sébacé doit être confirmé  par le dermatologue.

En effet, il peut s’agir d’autres sortes de kyste, tel un kyste épidermoïde qui est lui d’origine congénitale, d’une hydradénite sous les bras par formation d‘une poche non pas remplie de sébum, mais tout simplement de liquide sudoral (il s’agit parfois d’une maladie héréditaire : la maladie de Verneuil). Tous ces kystes peuvent s’enflammer et s’infecter.

Le kyste sébacé est plutôt à rapprocher des kystes d’acné liés à l’obstruction du canal par lequel le sébum est évacué. Lorsqu’un tel kyste apparaît, il faut éviter de le traumatiser en pressant sans cesse dessus car il peut alors s’enflammer. Mieux vaut essayer de le faire se résorber naturellement.

Il est aussi possible de le faire extraire chirurgicalement tant que la poche est bien nette sous la peau. Il s’enlève facilement tant qu’il n’a pas été enflammé. En revanche, une fois percée, la poche dégradée par l’inflammation forme des cloisons à partir desquelles elle peut récidiver. On a alors du mal à tout enlever car les parois du kyste adhèrent aux tissus voisins. La paroi du kyste, riche en cellules, reforme un autre kyste.

La cause des kystes sébacés n’est pas bien connue mais il est certain que l’hygiène de vie intervient pour beaucoup. En dehors du contexte hormonal, comme pour l’acné, les excès en sont certainement la cause : alcool, veilles, surmenage, tabagisme, stress. Tout cela perturbe l’évacuation biliaire des acides gras et donc du sébum qui devient plus acide. ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 23, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique peau zinc soufre Oemine kystes sébacés loupes millium Linibio
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous