Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Soignez votre jardin intime

Article paru dans le journal nº 25 Acheter ce numéro

On l’appelait encore il y a quelques années la flore. On lui substitue à présent le terme de microbiote, moins poétique mais plus scientifique. Ce glissement n’est pas anodin : il précise l’intérêt que la médecine et la science portent à tous ces milieux spécifiques du corps humain où des micro-organismes (bactéries) interagissent avec les tissus pour en garantir la bonne santé. Le vagin est à ce titre un des nombreux microbiotes du corps, une zone sensible que l’on peut parfois malmener par souci de rapport à l’autre, sous couvert d’hygiène. Il en va ainsi des douches vaginales pratiquées avec des poires de lavement où, à l’eau, on mêlait du vinaigre ou d’autres produits antiseptiques. Il fut même une époque où, par croyance, les femmes s’injectaient du Coca-Cola à des fins contraceptives…

Composé de Lactobacillus, et notamment du bacille de Döderlein, le microbiote vaginal est censé être très stable, constituant ainsi une barrière efficace contre les bactéries pathogènes tels que la Gardnerella vaginalis, les chlamydiées, les entérobactéries ou encore les champignons (Candida albicans), tous responsables de vaginites. Ainsi, entre des éléments exogènes (douches vaginales, prise médicamenteuse, plus précisément d’antibiotiques, attaques bactériennes, tabac…), et endogènes (variations hormonales, périodes de fort stress…), le délicat équilibre du microbiote vaginal est soumis à de nombreux facteurs de risques.

Dans les stratégies thérapeutiques naturelles, il existe des moyens de rétablir ou de maintenir l’équilibre du microbiote, notamment avec un ovule vaginal développé par la société SymbioPharm. Misant dans sa composition sur la synergie de deux lactobacilles (probiotiques), en l’occurrence Lactobacillus acidophilus et Lactobacillus gasseri, d’un prébiotique (l’inuline) et de lactate de calcium, ce produit de prévention agit favorablement sur les infections récidivantes et a été pensé pour maintenir ou retrouver l’équilibre du microbiote vaginal.

 

Carnet d'adresse:

Symbiovag, société SymbioPharm


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous