Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La flore n’aime pas les soins intensifs

Article paru dans le journal nº 39 Acheter ce numéro

Bien qu’il soit encore difficile de définir les caractéristiques d’une flore microbienne saine, car sa composition change considérablement d’un sujet sain à un autre, il est possible de reconnaître une flore en mauvaise santé. Ainsi, on sait que les flores microbiennes cutanée, buccale et digestive des personnes hospitalisées en soins intensifs diffèrent considérablement de celles des sujets sains : moins de souches commensales, moins de souches connues pour renforcer l’immunité et plus de souches pathogènes. Ce qu’on ne savait pas encore, c’est que ce déséquilibre s’aggravait au cours du séjour en soins intensifs, exposant les malades à des pathologies infectieuses sévères pouvant aller jusqu’à la septicémie, à des défaillances d’organes, voire au décès.

D. McDonald, G. l Ackermann, L. Khailova et coll. dans mSphere, août 2016.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous