Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les antidépresseurs de nouvelle génération,
classe « tous risques » ?

Article paru dans le journal nº 27 Acheter ce numéro

Les antidépresseurs de la classe des ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine), dits de nouvelle génération, accumulent les effets secondaires. Trois nouveaux, particulièrement sévères, viennent d’être ajoutés à une liste déjà longue : la prise de Deroxat ou de Prozac pendant le début de la grossesse doublerait ainsi le risque de malformations fœtales graves par rapport aux grossesses chez des femmes non dépressives. En revanche, une telle relation n’a pas été constatée avec les autres produits de cette classe. La prescription d’ISRS en fin de grossesse expose le futur nouveau-né à une élévation certes peu importante mais toutefois significative du risque de développer une hypertension artérielle pulmonaire.
Quand ils sont prescrits comme traitement des troubles vasomoteurs (bouffées de chaleur) survenant au cours de la ménopause, les ISRS augmentent en outre le risque de fracture ostéoporotique.


J. Reefhuis, O. Devine, et coll. dans British Medical Journal, 2015 ; K. F. Huybrechts, B. T. Bateman, et coll. dans JAMA, juin 2015, Y.-h. Sheu, A. Lanteigne et coll. dans British Medical Journal, juin 2015.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous