Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’usage du triclosan développe l’antibiorésistance

Article paru dans le journal nº 60 Acheter ce numéro

La prochaine catastrophe sanitaire sera bactérienne. C’est en tout cas la certitude d’experts, qui déplorent la liste des souches microbiennes et surtout la vitesse avec laquelle les bactéries deviennent résistantes à toutes sortes d’antibiotiques. Et le problème ne réside pas uniquement dans l’emploi inapproprié des antibiotiques en médecine humaine ou animale : le recours systématique aux antiseptiques ne serait visiblement pas étranger au processus d’antibiorésistance. Le regard se porte en particulier sur le triclosan, perturbateur endocrinien utilisé comme antibactérien, présent dans les savons liquides, les cosmétiques, les dentifrices et bains de bouche, les textiles, certains jouets… (la liste est longue). Partant du fait que l’on trouvait, dans les eaux usées des quartiers résidentiels, le même taux de bactéries antibiorésistantes que dans les hôpitaux (où l’on imagine sans peine une utilisation forte d’antibiotiques), une équipe de chercheurs s’est interrogée sur l’implication du triclosan dans la genèse de ce phénomène. Au terme de leurs travaux, ils estiment avoir regroupé suffisamment d’éléments de preuves pour affirmer que l’usage du triclosan participe bien à l’accélération de la diffusion de l’antibiorésistance au sein des populations microbiennes avec lesquelles nous vivons quotidiennement.

J. Lu, M. Jin, S. H. Nguyen et coll. dans Environment International, juin 2018.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique antibiorésistance triclosan antiseptique

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous