Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Insuffisamment testé, mais commercialisé

Article paru dans le journal nº 38 Acheter ce numéro

L’idarucizumab (ou Praxbind) a été récemment mis sur le marché et présenté comme antidote du dabigatran (Pradaxa), un anticoagulant de nouvelle génération qui, comme tous les produits de cette classe, expose au risque d’hémorragies sévères potentiellement létales. Cette nouveauté comble un vide thérapeutique, et c’est là tout son intérêt. Mais son efficacité est loin d’être établie, car la seule étude d’intervention dont on dispose a été menée sur un échantillon de seulement 123 patients aux parcours très différents.

Prescrire : « Anticoagulant : l’antidote du dabigatran trop peu évalué », juillet 2016.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous