Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Enquête sur un composé au-dessus de tout soupçon

Article paru dans le journal nº 35 Acheter ce numéro

Le gadolinium est largement utilisé en radiologie pour réaliser des examens par IRM, non pas sous sa forme brute (toxique), mais sous forme associée, car considérée comme suffisamment sûre, excepté chez les sujets présentant une détérioration de la fonction rénale. Cette croyance est sérieusement remise en cause suite à des travaux portant sur des personnes exemptes de toute pathologie rénale. Les reins, les os et le cerveau accumulent tout particulièrement le métal de sorte que des IRM répétées pourraient conduire à des pathologies dégénératives.

« Gadolinium-based contrast agent toxicity : a review of known and proposed mechanisms » dans Biometal, avril 2016.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous