Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Certains médicaments rendraient criminels

Article paru dans le journal nº 26 Acheter ce numéro

Notice (8): Undefined offset: -1 [CORE/plugins/plugin_as/views/helpers/articles.php, line 22]

Selon une récente étude finlandaise portant sur 950 personnes condamnées pour meurtre, si l’abus d’alcool et la dépendance à certaines drogues facilitent bien le passage à l’acte meurtrier, l’usage au long cours de certains médicaments est lui aussi facteur de risques importants. Ainsi cette étude révèle-t-elle que les médocs utilisés notamment dans le traitement de la douleur chronique (les antalgiques opiacés, + 92 %, et plus encore les anti-inflammatoires non stéroïdiens, + 206 %) étaient d’excellents complices d’un passage à l’acte. Mais rassurez-vous, les personnes concernées sont avant tout les plus fragilisées, et ce n’est pas parce que vous prenez du Voltarène que vous allez pour autant devenir un tueur en série.

J. Tiihonen, M. Lehti, M. Altonen, et coll. dans
World Psychiatry, juin 2015.

Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes