Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Médecine technologique le Net plus ultra ?

Article paru dans le journal nº 77 Acheter ce numéro
  • Roland Sicard, directeur de la Valériane. Roland Sicard, directeur de la Valériane.

Alors que notre système de santé est en train d’agoniser et que le désastre est dénoncé par nombre de professionnels de santé, émergent des solutions technologiques que nous ne pouvons plus ignorer, pour pallier la désertification médicale. Nous ne mettons pas en cause les services apportés par ces innovations. Pour autant les questions de déshumanisation et de contrôles de nos données de santé s’imposent.

Vous souvenez-vous du médecin de famille ? Il vous suivait, vous, votre époux ou épouse, vos enfants, voire vos petits-enfants… Il vous connaissait bien, en somme. Assez bien pour désamorcer vos inquiétudes, calmer vos sollicitations pour des prescriptions inutiles. Vous avez du mal à vous en rappeler ? C’est normal. Cette image d’Épinal se désagrège dans votre mémoire autant qu’elle se dissout dans un XXIe siècle marqué par la désertification médicale. Nous y reviendrons.

Pour noircir le tableau, la crise du personnel hospitalier n’a échappé à personne. Aides-soignants, chefs de service, urgentistes, infirmiers, ont témoigné d’une seule voix de l’ampleur du désastre.

Sur les ruines fumantes de notre système de santé pousse une nouvelle forme de « soins » réunis sous l’appellation ­MedTech (Medical Technology), regroupant toutes sortes d’applications, téléchargeables sur nos téléphones, et autres innovations technologiques.

Qu’en disent les patrons de ces entreprises nouvelles ? Nous avons rencontré Roland Sicard, fondateur, en 2008, de la Valériane, entreprise spécialisée dans les « solutions numériques innovantes pour accompagner les individus dans leur parcours de santé ». Considérant l’état de notre système de santé, Roland Sicard en appelle à sa refonte : « La pénurie de ­ressources médicales contraint le système de santé à se restructurer pour travailler en réseaux mieux organisés, mieux ­gradués, plus partenariaux. »

Roland Sicard aurait identifié les attentes de sa cible, à savoir vous. Et quelles sont vos attentes, selon lui ? Eh bien avoir accès sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre à des possibilités de soin et vous « permettre d’être connecté à des réseaux pour [vous] faciliter l’accès aux ressources médicales dont [vous avez] besoin quels que soient l’heure et le lieu ».

Connecter les patients aux réseaux de soins

Cette conviction ne vient pas de nulle part. Sans être médecin, Roland Sicard a tout de même obtenu un diplôme universitaire (DU) de médecine gériatrique, après un Master 2 de gestion financière et d’économie (spécialisé en santé). Impossible ici de douter de son réel intérêt pour les problématiques de la médecine des seniors. C’est donc tout à fait légitimement qu’il ajoute que les patients souhaitent « être acteurs de leur santé ». Ce qui veut dire qu’ils doivent disposer « de l’application ou du centre d’appel qui, à tout instant, peut apporter une réponse à leur situation angoissante et au besoin d’orientation vers la ressource médicale la plus appropriée à leur problème de santé. » Et Roland ­Sicard l’affirme : « Le numérique santé qui peut connecter le patient à tout instant aux réseaux de soins et structures de soins, dont il a besoin, ne remplacera pas le médecin de famille mais atténuera en partie les conséquences de sa disparition. » Disparition ? Oui. En 2015, le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom), notait dans son Atlas une baisse de 10,3 % depuis 2007 des ...

Image description

Il vous reste encore 75% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 77, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique bilan santé progrès technologique

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous