Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Hépatites sous ulipristal

Article paru dans le journal nº 58 Acheter ce numéro

Disponible en France depuis 2013 et prescrit dans le traitement des fibromes (tumeurs bénignes) de l’utérus, l’ulipristal (Esmya) aurait entraîné plusieurs cas d’hépatites aiguës en Europe, dont un signalé en France. Si aucune atteinte similaire n’a été observée en prise unique de cette molécule comme contraceptif d’urgence (EllaOne), le test clinique de l’ulipristal avait pourtant démontré des effets secondaires hépatiques sur des rats après plusieurs prises. Le résumé des caractéristiques du produit (RCP) le mentionne : aucune évaluation n’a été réalisée chez les personnes souffrant de troubles du foie.

Prescrire , mai 2018, n°415.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Fibromes Hépatite fibrome Ulipristal
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous