Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Fiche Thérapeutique : Convalescence

Article paru dans le journal nº 91 Acheter ce numéro
  • L’un des symptômes de la carence en zinc se traduit par une baisse, si ce n’est une total perte du goût.L’un des symptômes de la carence en zinc se traduit par une baisse, si ce n’est une total perte du goût.

Après une maladie virale aiguë, quelle qu’elle soit, vient toujours une période de convalescence. On se trouve alors dans un état intermédiaire qui n’est pas celui de la guérison car on n’a pas encore récupéré tous ses moyens et sa santé. Pendant cette phase, il faut aider l’organisme à reprendre des forces.

Voici le protocole que je propose après toute infection virale.

Apport de phospholipides et d’antioxydant

Par la prise quotidienne de 2 capsules, matin et soir, de Œmine Krill Nko pendant dix jours, puis une seule capsule 5 jours sur 7 pendant deux mois. C’est une huile particulièrement riche en antioxydant qui va limiter le processus inflammatoire résiduel tout en favorisant la récupération d’une bonne fonction neurologique et cardiovasculaire. Ce produit contient en effet une bonne quantité d’oméga-3, EPA/DHA mais également des phospholipides qui rendent ces acides gras essentiels mieux absorbés et fixés dans les cellules.

Apport de magnésium et de vitamines B

Pour rétablir l’équilibre neurovégétatif cardiorespiratoire qui peut avoir été perturbé par la maladie. On peut conseiller la prise de 3 gélules d’Œmine Magnégerm B6, B9, B12. Ce complément vitaminique, extrait de germes de sarrasin, va contribuer à réduire la fatigue, à rétablir des fonctions normales du sang, du système nerveux, et du système immunitaire.

Apport de zinc

L’un des symptômes de la carence en zinc se traduit par une baisse, si ce n’est une total perte du goût. Le manque de zinc dans la pathologie virale pourrait d’ailleurs expliquer une faiblesse des récepteurs de ce sens olfactif vis-à-vis du virus. Ce qui se traduit par la perte de l’odorat. Il semble en toute vraisemblance utile de se supplémenter en zinc avant, pendant et après l’infection. Le zinc intervient également dans la régulation de l’immunité et on peut le recommander dans les pathologies auto-immunes. Je conseille de ce fait 2 gélules tous les soirs de Œmine Zinc krill, qui associe le zinc à de la poudre de krill ; cette poudre lyophilisée apporte des acides aminés indispensables aux muscles et au cerveau (glutamine, leucine, isoleucine, acide aspartique).

Lire aussi Bien se remettre d’une infection virale

Quels exercices ?

Enfin il ne faut pas oublier l’hygiène indispensable à la récupération d’une fonction cardiorespiratoire correcte. Pour cela on peut avoir recours à plusieurs techniques respiratoires et demander conseil à un kinésithérapeute ou un ostéopathe.

  • Travailler l’expiration

En veillant à vider les poumons le plus possible. On peut s’aider pour cela de la respiration abdominale qui consiste à rentrer le plus possible le ventre pour permettre au diaphragme une poussée correcte dans la cage thoracique. Puis bomber le ventre avant d’effectuer l’inspiration suivante.

  • Travailler l’inspiration

Pour augmenter la capacité respiratoire : tout en se redressant, la tête en arrière, inspirer profondément. Bloquer la respiration quelques instants, puis exhaler lentement. Faire cela plusieurs fois dans la journée, sans forcer, par séquence d’une dizaine de respirations.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Fatigue vitamines immunité magnésium antioxydant

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous