Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Grossesse : gare au AINS

Article paru dans le journal nº 107 Acheter ce numéro
  • Grossesse : gare au AINS

Si les dangers du paracétamol sont aujourd’hui régulièrement rappelés, ceux de l’ibuprofène et des AINS sont largement bien moins connus.

Si les dangers du paracétamol sont aujourd’hui régulièrement rappelés, ceux de l’ibuprofène sont largement bien moins connus. Preuve en est cette enquête réalisée en 2021 auprès de 3 000 adultes des deux sexes : un sur deux ignorait le risque qu’encouraient la femme enceinte et le bébé qu’elle porte. Pour la mère : hémorragie ou thrombose lors de l’accouchement. Pour l’enfant : malformations graves, en particulier cardiaques et/ou rénales, avortement spontané. Mais il y a pire : il faut également éviter tout anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pour quasiment les mêmes raisons. Rappel des dénominations commerciales contenant de l’ibuprofène :

  • Advil (et ses déclinaisons),
  • Antarène,
  • Cliptol,
  • Hémagène Tailleur,
  • Ibufetum,
  • Ibupradoll,
  • Intralgis,
  • Ipraféine,
  • Nuréflex,
  • Nurofen (et ses déclinaisons),
  • Pédéa,
  • Spedifen,
  • Spifen
  • Upfen.

En outre, lorsque la douleur est insuffisamment soulagée par un antalgique, il semble judicieux d’associer deux molécules antidouleur issues de classes chimiques différentes. C’est d’ailleurs ce que propose la spécialité Antarène-Codéine qui renferme ibuprofène et codéine : du fait que son accès est conditionné à la prescription médicale, les risques liés à un éventuel surdosage et/ou à une durée d’utilisation exagérée sont des plus réduits. Ce qui n’est pas le cas lors de l’automédication dont l’Agence européenne du médicament vient d’énoncer les effets indésirables majeurs :

  • dépendance (effet drogue),
  • insuffisance rénale ou cardiaque,
  • accident vasculaire cérébral,
  • hémorragie gastro-intestinale avec ou sans perforation,
  • voire le décès.
Lire aussi Grossesse : anti-inflammatoires à bannir

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous