Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Faire une cure alcaline pour lutter contre la « civilisatose »

Article paru dans le journal nº 16 Acheter ce numéro
  • jus de légumesjus de légumes

Notre alimentation et notre mode de vie provoquent une acidification de l’organisme qui, d’abord, se traduit par de la fatigue, des ballonnements ou de la cellulite due à l’encrassement. Peu à peu, des pathologies plus lourdes apparaissent. Deux naturopathes allemands ont consacré toute leur vie à décrypter ce processus d’acidification. Leurs recherches ont abouti à la mise au point d’une cure alcaline destinée à rétablir l’équilibre.


On a beau affirmer partout que l’être humain n’est ni acide ni alcalin, mais qu’il est neutre (ce qui se mesure par un pH de 7), on peut considérer qu’avec un pH du sang compris entre 7,35 et 7,45, l’homme est un être vivant « alcalin ». Quand il naît, il l’est même plus qu’il ne le sera jamais (l’urine d’un bébé a un pH de 8… ainsi que le liquide amniotique et le colostrum).

Cet être alcalin est, dans sa vie quotidienne, confronté en permanence à des éléments acidifiants : le stress, la pollution, la viande, l’alimentation raffinée, les boissons sucrées, le café, le thé ou la farine blanche. Il passe donc la plus grande partie de sa vie à lutter contre une maladie que l’on pourrait appeler la « civilisatose » dont l’acidité le ronge peu à peu.

Formation des déchets résiduels

Pour éliminer les acides organiques générés par la vie quotidienne, le corps doit les neutraliser à l’aide de minéraux et d’oligo-éléments alcalins produisant ainsi des sels neutres. Cette action est naturelle et ne pose normalement aucun problème. Toutefois, les sels minéraux et les oligo-éléments étant très rares dans notre alimentation, le corps va donc les puiser dans les dents, os, cartilage, cuir chevelu, ongles, peau, vaisseaux, sang. Apparaissent ainsi des carences provoquant caries, goitre, diabète, anémie…

Une fois les acides transformés en sels, ils sont éliminés par les reins et la peau. Ici encore, ce processus naturel est totalement rodé, mais, lorsque la densité de sels devient trop importante, l’organisme ne peut plus les éliminer. Ils se déposent alors dans des endroits du corps peu gênant (cellulite, par exemple).

Puis, lorsque ces « lieux poubelles » sont pleins, ils envahissent des lieux plus dangereux pour l’organisme et finalement les organes vitaux. Ces sels et les toxines qui les accompagnent deviennent les « déchets résiduels ». La présence croissante de ces déchets encrasse petit à petit l’organisme.

Chez les hommes, c’est le cuir chevelu le premier visé avec des chutes de cheveux, puis les muscles avec des crampes au mollet, le raidissement et enfin, viennent les rhumatismes et l’arthrite.

Chez les femmes, le processus est différent. Les acides sont stockés dans le sang, la lymphe et le liquide cellulaire. Chaque mois, les acides sont éliminés dans les règles. Si la capacité de stockage est dépassée, le corps s’adapte en les diluant avec de l’eau ce qui provoque de la rétention d’eau, des ballonnements, des œdèmes et de la cellulite.

À terme, ce sont toutes les maladies dites d’acidose qui risquent d’apparaître : allergies, acné, eczéma, psoriasis, furoncles, rhumatismes, goutte, ostéoporose, carie, infarctus, cholestérolémie, hypertension…

Dissoudre les déchets et les éliminer

Mais parfois cela ne suffit pas à inverser un processus déjà très avancé. C’est ce qui a amené ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 16, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous