Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les gaz lacrymo, dangereux à plus d'un titre

Article paru dans le journal nº 75 Acheter ce numéro
  • Les gaz lacrymo, dangereux à plus d'un titre

D’après une enquête du journal Reporterre, le gaz lacrymogène n’est pas qu’un simple gaz inoffensif de maintien de l'ordre visant à "faire pleurer". Si la dose de molécule (la CS) n’est pas létale à la base, son utilisation massive dans un espace confiné s’avère plus dangereuse qu’on le dit, qu'il s'agisse d'iiritation des poumons, de saignements de nez, de maux de ventre, de problèmes d'oxygénation du cerveau ou d'exposition au cynaure... L’université de Berkeley a quant à elle étudié l’usage des lacrymos dans des camps de réfugiés, faisant état, entre autres, de fausses couches, de crise d’épilepsie et de syndrome de stress post-traumatique. Quant à l’ONG américaine Physician for Human Rights, elle révélait le décès d’une trentaine de personnes lors des soulèvements au Bahrein liés à l’usage intensive des bombes lacrymogènes.

Source :

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique santé ingrédients à risque

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous