Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

En 2017, mieux vaudra être riche si l’on tombe malade

Article paru dans le journal nº 43 Acheter ce numéro
  • coût de la santécoût de la santé

L’enquête de nos confrères de 60 millions de consommateurs est sans équivoque : les dépassements d’honoraires dans les cliniques privées explosent. C’est d’autant plus inquiétant que les remboursements, eux, implosent.

Un chiffre, un seul pour commencer : en quatre ans, 30 % de hausse. Hausse de quoi ? Des dépassements d’honoraires dans les cliniques. C’est d’autant plus préoccupant que les complémentaires santé sont contraintes de réduire leurs remboursements et que les services offerts par les hôpitaux de l’Assistance publique souffrent de plusieurs maux, notamment des directives du ministère de l’Économie, appelant à supprimer de plus en plus de lits.

Dépassement pour les uns, limitation pour les autres

60 millions de consommateurs s’est penché sur la question. Au terme de son enquête, l’association a réuni des chiffres qui font froid dans le dos. Sur 14,5 millions d’interventions réalisées en clinique en l’espace d’un an, 4 millions donnent lieu a un dépassement d’honoraires. En clair, à une facturation supérieure au tarif fixé par la Sécurité sociale. Rien de nouveau, me direz-vous, puisqu’un grand nombre de spécialistes (plus de 40 %), installés en secteur, appliquent déjà ce dépassement. Mais l’État ayant décidé de limiter à nouveau les remboursements des soins, se faire opérer va peser beaucoup plus lourd dans le budget tout en allégeant sensiblement le portefeuille.

Se faire opérer va coûter beaucoup plus cher

60 millions de consommateurs révèle dans ses colonnes que, sur les dix actes qu’ils ont sélectionnés (de l’extraction de varices à la tumeur au sein, en passant par la cataracte ou l’accouchement par voie naturelle – des actes somme toute « communs » et fréquents), quatre donnent lieu à des dépassements pouvant atteindre 1 000 euros… voire plus. C’est le cas par exemple de la prothèse de hanche, dont le dépassement maximum constaté atteint 1 380 euros et 300 % du tarif de la Sécurité sociale ; de l’accouchement par voie naturelle (1 200 euros de dépassement et 383 % du tarif) ; de l’opération du ligament croisé du genou (1 200 euros de dépassement et 304 % du tarif).

Intolérables disparités géographiques

Rappelons aux non-spécialistes que, pour le patient, le dépassement d’honoraires n’est pas pris en charge par l’Assurance maladie. Or, les malades doivent affronter financièrement l’appétit des spécialistes, mais aussi des anesthésistes. Toutefois, sur les données traitées par nos confrères, ces derniers semblent un peu plus gênés, car leurs dépassements ne s’élèvent en moyenne qu’à 125 euros pour un acte d'anesthésie, contre près de 300 euros lors d'une intervention chirurgicale.
Autre disparité remarquable : la géographie. D'une ville à l'autre, on peut dire clairement que c'est le jour et la nuit. Évidemment, c'est toujours Paris qui décroche la palme, talonné de très près par Lyon, Strasbourg, Mulhouse, Genoble, Cannes et Nice. Et comme très souvent, c’est la côte Atlantique, la Bretagne en tête, qui résiste encore et toujours, si ce n’est à l’envahisseur, du moins à l’indécence.

Palmarès par ville

Au palmarès des villes où la fréquence et le taux des dépassements sont les plus élevés, les excès les plus remarquables concernent : Paris (fréquence : 71 %, taux 187 %) et Lyon (84 %, 153 %). Dépassements importants : Strasbourg/Mulhouse (81 %, 113 %), Grenoble (76 %, 100 %), Nice/Cannes (65 %, 122 %). A contrario, les villes les plus « raisonnables », dont les dépassements sont limités : Rennes (fréquence de dépassement : 40 %, taux de dépassement  : 43 %) et Nantes (32 %, 50 %).

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous