Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Polype nasal : un protocole naturel

Article paru dans le journal nº 88 Acheter ce numéro
  • Polype nasal : rien ne le soigne, sauf çaPolype nasal : rien ne le soigne, sauf ça

Appelé plus précisément la polypose nasale car formée en général de plusieurs formations polypoïdes, cette maladie est très invalidante car à l’origine de perte d’odorat et surtout d’obstruction nasale avec gêne respiratoire. C’est une réaction de la muqueuse qui tapisse les fosses nasales et parfois même les  sinus. Elle fait suite à de multiples irritations soit allergiques, infectieuses - virales ou bactériennes ou à des agressions par des vapeurs toxiques (environnement, gaz échappement, microparticules, médicamenteuses...). La muqueuse a alors tendance à s’épaissir en s’enflammant, puis à devenir turgescente et à former des excroissances muqueuses : ce sont les polypes.

Article mis à jour le 24/03/2021

Attention aux traitements allopathiques du polype nasal

Il y a peu de traitements allopathiques vraiment efficaces sinon des soins symptomatiques anti-inflammatoires. Le problème c’est que les dits anti-inflammatoires inhalés ou pulvérisés dans le nez peuvent avoir des effets secondaires ; que ce soient les corticoïdes ou les autres produits chimiques connus pour déboucher le nez.

Le fait que ces produits soient contre-indiqués en cas de risque d’accident vasculaire cérébral devrait faire réfléchir ceux qui les utilisent. Le sommet des fausses nasales est très proche du plancher du cerveau et des centres neurovégétatifs et hormonaux majeurs que sont l’hypophyse et l’hypothalamus, eux-mêmes très sensibles aux corticoïdes.

Il est donc préférable de choisir d’autres moyens dans un premier temps. La chirurgie des polypes est parfois nécessaire quand  l’obstruction est totale mais elle ne traite pas la cause et ne garantit donc pas la récidive.

En soins naturels il existe des méthodes simples.

Un protocole naturel

Pour commencer, le nettoyage nasal :

Il faut commencer par faire 2 fois par jour un lavage nasal avec de l’eau minérale tiède (que vous aurez pris soin de faire bouillir pendant 3 minutes). Elle se conserve dans le récipient qui a bouilli pendant 2 à 3 jours. Il faut ensuite y ajouter  de la fleur de sel (sel marin) en augmentant la concentration peu à peu jusqu’à obtenir une eau au goût salé. Mais pas trop salé pour ne pas irriter.

Ne pas dépasser une cuillère à café rase par verre d’eau.

Faire un lavage nasal avec une pipette (type compte-goutte) en gardant la tête droite, sans la pencher en arrière et tout en entonnant le son KE. Aussi bizarre que cela puisse paraitre ce son ouvre les sinus. Il faut ensuite fermer les narines et secouer un peu la tête pour faire circuler le liquide.

Après cela il faut inhaler 1 à 2 gouttes sur un mouchoir d’huile essentielle de menthe poivrée. Cette essence, qui a un effet vasoconstricteur, doit toutefois par prudence être évitée en inhalation avant l'âge de 12 ans, chez les épileptiques ou asthmatiques ainsi que chez les femmes enceintes. Des sprays nasaux à base d'huiles essentielles à visée décongestionnante existent également en parapharmacie ou magasins bio.

Parallèlement, détoxiquer le terrain :

Parallèlement faites une cure de soufre (par exemple avec du MSMou avec l'huile de Haarlem). Faire des cures de 20 jours par mois pendant 3 mois.

Faites cela au moins 3 mois dans les périodes ou la gêne respiratoire augmente, c'est-à-dire au printemps et à l’automne.

Polype et allergie

Il faut ensuite s’occuper d’éradiquer les causes : faire une enquête pour rechercher une cause allergique sous-jacente : notamment aux sulfites, aux parfums, aux acariens de la poussière ou de la farine ou aux pollens, aux moisissures, au fructose, au gluten … la liste serait longue.

S’il y a un terrain allergique vous pouvez prendre de la vitamine D végétale associée à du bourgeon de cassis pendant 2 mois.

En cas d’allergie avérée il faut associer cela à une désensibilisation homéopathique contre les allergènes qui ont été découverts :  
Voici un exemple de protocole avec les pollens :

  • Pollens 4 CH 1 dose le premier jour
  • Pollens 7 CH 1 dose le 2ème jour
  • Pollens 9 CH 1 dose le 3ème  jour
  • Pollens 15 CH 5 granules les jours suivants, 1 tube .

Quand le tube est fini attendre une semaine et tout recommencer et faire cela autant que c’est nécessaire.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique soufre polypes Corticoïdes polypose polype

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous