Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Morbides vases communicants

Article paru dans le journal nº 65 Acheter ce numéro

Probable championne du monde en matière de pollution, la Chine s’applique depuis quelques années à réduire ses émissions de substances toxiques pour la santé. Afin d’évaluer l’efficacité des mesures mises en œuvre contre la pollution aérienne, la qualité de l’air a été régulièrement chiffrée, pendant la période 2013-2017, sur environ un millier de sites répartis sur tout le territoire. Si une nette diminution (jusqu’à 40 %) des particules fines en suspension a bien été enregistrée, une augmentation concomitante de l’ozone de surface a été observée, avec de sévères pics au cours des étés. Surpris par ces résultats, les experts ont cherché à en identifier la cause. Ils ont finalement découvert que la baisse même de production de particules fines en suspension ralentit le processus naturel purifiant l’atmosphère des radicaux hydroperoxydes (HO2), ce qui favorise la production d’ozone…

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique pollution pollution de l'air Chine
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous