Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le syndrome d’irritation bronchique

Article paru dans le journal nº 75 Acheter ce numéro
  • Ce syndrome apparaît chaque fois qu'on inhale des agents irritants, incluant les gaz d'échappements.Ce syndrome apparaît chaque fois qu'on inhale des agents irritants, incluant les gaz d'échappements.

Le syndrome d’irritation bronchique est une maladie relativement récente que l’on reconnaît scientifiquement depuis une vingtaine d’années. Elle entre dans le cadre des sensibilités chimiques liées aux pollutions diverses. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une irritation des voies respiratoires par divers agents polluants.

On ne fait pas souvent le diagnostic d’un syndrome d’irritation bronchique car en général on accuse plus facilement les virus d’en être la cause. Ce syndrome apparaît chaque fois qu’on inhale des agents irritants, incluant aussi bien les gaz d’échappement que les produits phytosanitaires. D’autres irritants sont constitués par des émanations dans l’habitat lui-même : solvants, peintures, produits ménagers, pour n’en citer que quelques-uns. Enfin et cela est très méconnu la plupart des parfums d’origine pétrochimique peuvent créer des irritations des voies respiratoires.

Des symptômes…

Le syndrome d’irritation bronchique est en général chronique. Il peut durer plusieurs mois même après une simple et unique inhalation ponctuelle. Le polluant va en effet créer une inflammation des muqueuses à la fois des voies aériennes supérieures (nez et rhinopharynx) et inférieures (depuis la trachée jusqu’aux alvéoles pulmonaires). La paroi muqueuse va alors sécréter pendant plusieurs mois un mucus plus ou moins abondant ; et cela peut durer tant que la paroi des voies aériennes reste irritée même par de faible quantité d’agents irritants. Certaines fois l’abondance de mucus peut même obstruer les bronches et provoquer sur le long terme leur dilatation qui alors sera irréversible.

Dans certains cas le produit irritant peut induire des crises d’asthme, avec une gêne respiratoire et des sifflements lors de la respiration. Il ne s’agit pas dans ce cas d’un asthme allergique mais d’un spasme lié à l’irritation.

… auto-entretenus

Des études ont montré qu’il ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 75, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique pollution bronches

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous