Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Traiter les vergetures naturellement

Article paru dans le journal nº 29 Acheter ce numéro
  • Traiter les vergetures naturellementTraiter les vergetures naturellement

Les vergetures peuvent avoir plusieurs causes et il existe peu de soins médicaux ou chirurgicaux qui permettent de les traiter. Autant se tourner vers les médecines naturelles pour prévenir au mieux leur apparition. Voici quelques pistes.

Les vergetures sont des marques qui apparaissent sur la peau lorsque le tissu conjonctif du derme sous-cutané s’est étiré et déchiré. Elles se caractérisent par des stries fines violacées ou rosées, plus ou moins étendues et visibles, et sont situées sur les zones de distension : bas-ventre, seins, cuisses, régions externes des hanches et bras. Elles vont peu à peu se cicatriser et s’éclaircir, puis laisser des traînées nacrées, plus claires que la peau normale.

Deux grandes causes

Une simple distension de la peau. Elle survient lors de la grossesse, lors des transformations physiques liées à la puberté ou lors d’un surpoids, aggravé si la perte de poids qui lui succède est brutale et associée à des carences nutritionnelles liées au régime.
Une anomalie du tissu conjonctif liée à une perturbation des glandes surrénales. Dans ce cas, le collagène est déficient. L’hypercorticisme, c’est-à-dire l’excès de corticoïdes provenant des surrénales ou de la prise médicamenteuse, provoque une chute des protéines, tandis que les muscles fondent et que les tissus se remplissent de lymphe. Le conjonctif perd de sa structure et devient insuffisant pour assurer l’élasticité et la tonicité des tissus. Les vergetures qui s’ensuivent sont plus rouges, plus enflammées et plus étendues que dans les formes liées au surpoids.

Pistes de traitement

Le traitement des vergetures est très aléatoire car ce sont des lésions assez profondes et entendues en longueur. Il existe peu de soins médicaux ou chirurgicaux efficaces. Il est donc préférable d’agir en prévention en suivant quelques règles simples :

Observer son corps : dès que l’on note une tendance aux changements de volume des cuisses, des bras et des seins, il convient d’appliquer sur ces zones à risque la crème Œmine Siliderm Bio qui contient plusieurs actifs efficaces, notamment de la silice de prêle et de l’alchémille. On l’étale sur les zones à risque en pratiquant un massage doux.

Parallèlement, il faut faire une cure de vitamines naturelles bonnes pour le tissu conjonctif, comme les vitamines E et A (par exemple, Œmine E et Œmine Ac, 2 capsules de chaque le matin). Ces vitamines participent à la régénération du tissu conjonctif.

Du côté des plantes à ingérer, celles qui aident à prévenir les vergetures sont la prêle et l’alchémille, et occasionnellement le bouleau (hors grossesse).

La prêle (Equisetum arvense HATM) : prendre 50 gouttes le matin, vingt jours par mois. Elle est ici utile pour sa richesse en silice et en minéraux. Sa forme rappelle des fibres dures au toucher. C’est ainsi qu’on la recommande chaque fois que le tissu conjonctif est déficient, c’est-à-dire pour raffermir les tendons, les ligaments et les tissus de soutien, notamment le conjonctif du derme.

Le bouleau (Betula alba HATM) : il sera recommandé en fin de cycle, huit jours avant les règles, s’il y a une rétention d’eau. Il diminue la congestion du bas-ventre. Prendre 3 cuillères à café dans un litre d’eau à boire dans la journée, du 20e au 28e jour du cycle.

À cela, il faut ajouter en homéopathie : Tissu conjonctif 4 CH, 5 granules à jeun, et Silicea 4 CH, 5 granules à jeun.

L’alchémille, la plante des alchimistes

Prendre 50 gouttes le soir dans un verre d’eau, du 10e au 28e jour du cycle menstruel. L’alchémille est ainsi nommée car les alchimistes recueillaient la rosée du matin sur ses feuilles. C’est une plante cicatrisante et réparatrice du conjonctif, connue pour avoir des effets proches de la progestérone. Elle est utile dans le syndrome prémenstruel. Attention, on ne doit pas en prendre pendant la grossesse.


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous