Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La liste noire
des bavures pharmaceutiques

Article paru dans le journal nº 14 Acheter ce numéro

Selon le Docteur Donatini, 70 à 80% des médicaments utilisés sur le marché n’ont fait l’objet d’aucune étude valable et auraient obtenu des certificats de complaisance. Voici un court extrait du tableau noir des grandes bavures pharmaceutiques résultant de ce simulacre d’homologation officielle nommée AMM :

Thalidomide et Lénotan, sont responsables de la naissance de milliers d’enfants phocomèles.

Isoprénaline causa la mort de 3500 personnes.

Paracétamol a causé des maladies hépatiques mortelles (1.500 personnes ont été hospitalisées rien qu’en 1971 en Angleterre).

Indalpine (anti-dépresseur) génère l’agranulocytose (destruction) des cellules sanguines.

Fluvisco (pour l’artérite des jambes) fut responsable de nombreuses hépatites graves.

Vectren (anti-inflammatoire) génère des syndromes de Lyell et la maladie de Stevens-Johnson.

Dupéran (antalgique) causa de nombreuses formes sévères d’atteintes hépatiques.

Tendéril (anti-inflammatoire) fut responsable de milliers de décès à travers le monde sur 20 ans de commercialisation.

Aspirine a entraîné chez beaucoup d’enfants le syndrome de Reye (mortel).

Accutane a déclenché de nombreuses malformations foetales (+ de 1.300 bébés aux USA).

Une enquête publiée dans la revue américaine JAMA a révélé que 20% des résultats d’études cliniques de nouveaux médicaments ne sont pas publiés, et que86% des études mises au placard affichent une conclusion défavorable sur l’efficacité du remède

Halcion (tranquillisant) retiré du marché pour états de confusion mentale graves.

Barnétil (médicament psychiatrique pour maniaco-dépressifs)a entraîné des troubles mortels du rythme cardiaque.

Carbamazépine (maladies psychiatriques) a entraîné de nombreuses malformations foetales.

Cimétidine (ulcère de l’estomac) a été retiré pour lésions hépatiques graves.

Glifanan (antalgique) interdit pour accidents allergiques graves, voire mortels (oedèmes de Quincke, chocs anaphyllactiques).

Soriatane (psoriasis, troubles de kératinisation) présente des effets tératogènes (cancérogènes) avérés.

Tamoxifène médicament anti-cancer aggravait le risque et le cancer en cours….

Orabilex causait des détériorations fatales des reins.

Métaqualone a entraîné la folie de milliers d’êtres humains et 366 morts par suicides et homicides.

Chloranphénicol a provoqué de nombreuses altérations mortelles du sang par destruction de la moelle osseuse, des anémies graves et des collapsus cardiovasculaires.

Isoproténérol Spray a provoqué la mort de 3.500 asthmatiques dans le monde.

Phenphormin (diabète) prescrit pendant 18 ans, a été responsable de près de 1.000 morts par an.

Primodos, Amenorone fort et Bendectin, ont renouvelé la tragédie de la Thalidomide Maxiton et Préludine(amphétamines excitantes du système nerveux central et coupe-faim) ont provoqué des troubles cardiaques et nerveux graves (crises de folie).

Phénacétine (analgésique) présent dans plus de 200 médicaments, a été accusé de blocages, destructions et tumeurs rénales.

Amydopyrine (antalgique) a provoqué de nombreux accidents sanguins mortels (agranulocytose).

Phénindione (anti-coagulant) a été accusé d’atteintes rénales, hépatiques et sanguines graves et de pancréatites aiguës.

Méthotrexate (leucémie, psoriasis et polyarthrite PCE) a provoqué des entérites hémorragiques avec perforation intestinale, des anémies graves et des tumeurs cancéreuses.

Urétane (chimiothérapie anti-leucémique) déclenche cancer du foie, des poumons et de la moelle osseuse.

Mitotane (anti leucémique), détruit les tissus des surrénales.

Isoniazide et Iproniazide antibiotiques antituberculeux, provoquent des nécroses du foie, des convulsions et des troubles psychiques.

Kanamycine antibiotique antituberculeux, entraîne une insuffisance rénale grave et des surdités.

Staltor (anti-cholestérol) a provoqué de nombreuses paralysies, destructions rénales et 52 morts en France (dont 2 abonnés de mon journal)

Sans parler des derniers grands scandales du Vioxx et duMédiator, coupe faim qui a entrainé des cardiopathies graves chez plus de 500 personnes.

Et cette liste est non exhaustive…..

NOTA : Pharmacie » est tirée du mot grec signifiant « Médicaments et Poisons ».

Médicaments scientifiquement éprouvés ? 
Une macabre fumisterie !

 

En France, selon les centres régionaux de pharmacovigilance, 15 % du total des patients hospitalisés dont 1/3dans un état considéré grave, sont hospitalisés à cause des effets indésirables d’un médicament pourtant légalisé au travers d’une AMM (autorisation de mise sur le marché) via l’expérimentation animale. 18 000 morts par an par effet iatrogène fatal, c’est la ration moyenne de malchanceux qui espéraient guérir d’une maladie pas forcément grave….Bien sûr, là où ils sont, ils sont définitivement guéris….

Par exemple, aux USA, un lit d’hôpital sur 7 est occupé par un patient souffrant des effets de toxicité médicamenteuse. Pour maintenir les profits élevés du secteur après les grandes fusions qui ont eu lieu, les analystes et les industriels considèrent qu’il faut que chaque grand laboratoire de taille mondiale mette sur le marché entre 2 et 4 nouvelles molécules chaque année.

Plus de 200.000 médicaments ont été mis sur le marché, dont la plupart ont aujourd’hui été retirés. Selon l’OMS, seulement 240 médicaments sont «essentiels». Des milliers de médicaments considérés sans danger avec les tests sur animaux, ont dû être retirés ou interdits à cause de leurs effets néfastes voire catastrophiques sur les humains.

Les USA ont l’industrie pharmaceutique la plus puissante du monde avec le taux le plus élevé d’utilisation d’animaux (100 millions par an, sans compter les tests militaires), avec des scientifiques ayant reçu le plus de prix Nobel, ce qui n’empêche pas que ce pays se place aujourd’hui au 22e rang concernant l’espérance de vie pour les hommes et au 16e rang pour les femmes.

L’expérimentation animale n’est qu’une barbarie se prétendant scientifique permettant à l’industrie pharmaceutique d’inonder le marché de produits dangereux (en général toujours les mêmes, sous des combinaisons nouvelles et sous des noms différents) qui de plus promettent souvent de réparer les dégâts causés par des produits précédents, qui ont été retirés de la circulation.

Selon Philippe Pignarre : « Dans tous les pays, les pouvoirs publics ont, au fil du temps, exigé de l’industrie qu’elle fasse plus d’études de toxicité, plus d’essais cliniques, plus de pharmacovigilance, mais dans tous les pays, les pouvoirs publics se sont toujours contentés de vérifier les résultats et les méthodologies utilisées à l’initiative des fabricants. QUELLE NAÏVETE ! Aucun état ne s’est doté d’un appareil indépendant qui lui permettrait de faire ses propres études de manière totalement autonome et indépendante.

Pendant ce temps, les producteurs et les distributeurs de remèdes naturels efficaces et sans danger, issus d’une pharmacopée souvent millénaire, font l’objet d’un harcèlement constant de la part des services officiels…….Amendes assassines, confiscations, interdictions, garde à vue pour intimidation, fermetures, prison avec ou sans sursis, pleuvent sur les bienfaiteurs de la santé naturelle respectueuse de la vie humaine et environnementale.


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous