Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Célécoxib : au-dessus de tout soupçon

Article paru dans le journal nº 67 Acheter ce numéro

Le célécoxib, commercialisé en France sous le nom de Celebrex, est un anti-inflammatoire de la même classe que le rofécoxib (ou Vioxx). Or ce dernier a été retiré du marché en septembre 2004 à cause d’un risque accru d’infarctus du myocarde que sa prise induisait.

Alors que le célécoxib a également été relié à des événements cardio-vasculaires (et ce, dès 2001, notamment par l’Agence nationale de sécurité du médicament), aucune mesure de retrait n’a été prononcée à son encontre à ce jour.

Selon une étude récente comparant les effets du célécoxib, de l’ibuprofène et du naproxène – trois molécules anti-inflammatoires non corticoïdes – sur la valve aortique du cœur, seule la prise de célécoxib est associée à la constitution d’un rétrécissement aortique, une calcification des valves dont le risque majeur est la mort subite.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Médicaments infarctus du myocarde ANSM célécoxib
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous