Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Maladie auto-immune ? Veillez aux grains… de sel !

Article paru dans le journal nº 1 Acheter ce numéro

Laugmentation rapide du nombre de cas de maladies auto-immunes observée depuis quelques décennies dans les pays ayant adopté le mode de vie occidental ne peut pas s’expliquer par une prédisposition génétique. Manifestement, elle est le fait de facteurs environnementaux. La consommation excessive de sel pourrait bien en être l’un des plus puissants et des plus dangereux. Il y a déjà quelques années, il avait été montré que le sel, en s’accumulant dans les tissus, affecte négativement un certain type de globules blancs, les macrophages, l’un des éléments essentiels de notre système immunitaire. Récemment, on a découvert qu’en outre, l’excès de sel activait considérablement l’induction d’un certain type de lymphocytes sécrétant l’interleukine 17, un agent puissant de la réaction inflammatoire et, par voie de conséquence, qu’il participerait à la création d’un terrain inflammatoire chronique.

M. Kleinewietfeld, A. Manzel, J. Titze et coll., dans Nature, 2013.



 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique maladie auto-immune attention au sel

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous