Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dr Jean-Marc Benhaiem : L’hypnose comporte une part de mystère qu’il faut accepter

Article paru dans le journal nº 36 Acheter ce numéro
  • Dr Jean-Marc BenhaiemDr Jean-Marc Benhaiem

L’hypnose médicale prend du galon dans les hôpitaux. Et son efficacité intrigue, tout comme son vaste champ d’action : elle soulage rapidement des douleurs chroniques, des problèmes de phobies, d’addiction, de poids, de troubles alimentaires ou sexuels… Le point avec le Dr Jean-Marc Benhaiem, créateur du premier diplôme universitaire d’hypnose médicale à la Pitié-Salpêtrière, à Paris.

Alternative Santé Depuis quelques années, l’hypnose se développe à l’hôpital, est enseignée à l’université et rencontre les faveurs du grand public. Pourquoi un tel engouement ?

Jean-Marc Benhaiem Parce que ça marche et que c’est efficace et rapide pour soulager un certain nombre de troubles très divers. C’est d’ailleurs cette efficacité qui m’a poussé à m’y intéresser au début de ma carrière de médecin généraliste. J’étais décontenancé face à des patients dépressifs ou souffrant de douleurs chroniques d’origine psychosomatique. Les médicaments ne réussissaient pas à les soulager. Quant à la psychanalyse, ils en avaient pour des années ! En tant que médecin, il me manquait quelque chose pour aider mes patients. Avec l’hypnose médicale, on plonge directement au coeur du problème, sans détour, pour y apporter une solution thérapeutique. Et cela, en peu de temps : il faut en moyenne une à dix séances pour obtenir des résultats satisfaisants.

A. S. Vous expliquez que ce qui vous surprend le plus, ce n’est pas tant l’engouement actuel pour l’hypnose, mais sa disparition subite du champ médical au début du XXe siècle…

J.-M. B. À la fin du XIXe siècle, l’hypnose rendait de nombreux services dans la prise en charge de douleurs aiguës et chroniques, de troubles anxieux ou du sommeil et de troubles psychiatriques, notamment grâce aux recherches de Franz Anton Mesmer, puis sous l’influence de l’École de Nancy, durant laquelle l’hypnose a connu son heure de gloire. Elle a continué à être utilisée dans le milieu médical jusque dans les années 1930. Même Freud l’a pratiquée avec succès sur ses premiers patients. Avec les progrès de la sédation et l’apparition de la psychanalyse, l’hypnose a régressé pour réapparaître aux États-Unis dans les années 1960 avec le psychiatre Milton Erickson, qui a modernisé sa pratique. En France, elle fait son retour à l’hôpital depuis les années 1990, notamment dans les services de traitement de la douleur. Depuis, elle se redéveloppe petit à petit. Son influence a été énorme sur certaines techniques de coaching et de développement personnel comme la PNL (programmation neurolinguistique).

A.S. Quels sont les grands domaines d’application de l’hypnose médicale ?

J.-M. B. À l’hôpital, on l’utilise dans les blocs opératoires, lors d’interventions légères comme sur la thyroïde ou pour une fibroscopie, pour les soins infirmiers ou lors d’accouchements. Certains services ont remplacé l’anesthésie locale par l’hypnosédation. Du coup, on utilise moins de médicaments antalgiques et les patients sont plus investis, plus calmes. Les cas de douleurs chroniques, lorsqu’il y a une dimension psychosomatique comme dans la fibromyalgie, sont aussi une indication. Et puis, il y a toutes les pathologies type addictions, phobies, troubles anxieux, syndrome post-traumatique, sur lesquelles on obtient de très bons résultats… Finalement, l’hypnose marche pour quantité de problèmes de la sphère psychologique : tendance au ...

Image description

Il vous reste encore 75% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 36, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique hypnose hypnose Dr Jean-Marc Benhaiem hypnose médicale
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous