Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le bio condamné

Article paru dans le journal nº 12 Acheter ce numéro

Mille euros, avec sursis ! Telle est l’amende requise le 24 février par le tribunal de Dijon contre un viticulteur désobéissant. En juin dernier, Emmanuel Giboulot, pionnier du vin biodynamique en France, refuse de traiter ses vignes contre l’insecte vecteur de la flavescence dorée. Après la découverte de quelques ceps atteints par la maladie en Côte-d’Or, tous les viticulteurs avaient été requis par arrêté préfectoral d’épandre un insecticide, la pyréthrine. Mais le viticulteur installé à Beaune juge l’acte inutile – en raison de sa distance au foyer épidémique – et dangereux pour la faune. Soutenu par de nombreuses associations écologiques, l’homme encourt 6 mois de prison et 30 000 euros d’amende au terme de son jugement, rendu le 7 avril prochain

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous