Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cette corruption s’appelle Coke

Article paru dans le journal nº 29 Acheter ce numéro

Une enquête du vénérable Times révèle que la firme Coca-Cola a versé des millions de livres sterling entre 2010 et 2015 à la recherche scientifique britannique et à des fondations (qui étaient) indépendantes en vue de réfuter toutes thèses impliquant les sodas dans l’épidémie d’obésité qui frappent le monde occidental (et à présent qu’ils s’adonnent à notre régime alimentaire, les Chinois). On parle ici de 6,6 millions de livres (près de 9 millions d’euros) versés à l’European Hydratation Institute pour téléguider des rapports recommandant au grand public la consommation de boissons énergisantes (dont les sodas). Le président de cet institut est aussi prof dans une université qui a perçu 1,1 million de livres de Coca. Le géant américain a aussi rincé Carrie Ruxton du Food Standards Scotland, qui, ô surprise, dans un de ses rapports, ne voit aucun lien entre consommation de sucre et l’obésité… Mais c’était pas l’amour, qui rendrait aveugle ?

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Sucre obésité corruption boissons sucrées Coca-Cola

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous