Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

De quoi se faire du mauvais sang

Article paru dans le journal nº 30 Acheter ce numéro

Le contrôle quotidien de la glycémie par une goutte de sang est non seulement pénible pour les diabétiques, mais il s'avère peu fiable. Des nouveaux moyens existent. Sont-ils vraiment meilleurs? Pas sûr.

Tout examen de sang est un acte invasif, plus ou moins douloureux, réellement pénible lorsqu’il doit être fréquemment répété comme au cours du diabète sucré.

Une seule goutte n’est pas fiable

C’est dans le but de réduire au minimum ce stress pour les veines comme pour le psychisme que sont apparues des techniques ne nécessitant qu’une goutte de sang prélevée au bout d’un doigt : d’abord le dosage de la glycémie, aujourd’hui l’historique des affections virales (VirScan) et, dans un avenir proche, le dépistage de certains cancers -(thyroïde et prostate, entre autres).

L’avenir semblait donc se profiler pour le mieux dans le meilleur des mondes de la biologie médicale quand une tout nouvelle étude est venue contrecarrer ce bel optimisme : une équipe de recherche a eu la fâcheuse idée de comparer les résultats obtenus à partir de plusieurs gouttes de sang prélevées chez le même sujet et a été très surprise d’observer une grande variabilité d’une goutte à l’autre. Poussant plus loin ses investigations, elle a conclu qu’il fallait entre 6 et 9 gouttes pour avoir une évaluation -suffisamment fiable.

Scanner sa glycémie

Cette étude est la première de ce genre, c’est-à-dire qu’avant elle, aucune vérification de la validité de la mesure d’un paramètre biologique à partir d’une seule goutte de sang n’avait jamais été pratiquée.

Toutefois, dormez tranquilles, braves gens : la riposte technologique est déjà là ! En effet, il est désormais possible de scanner sa glycémie sans prélèvement sanguin (système FreeStyle Libre) grâce à un capteur de taille d’une pièce de deux euros disposé sur le haut d’un bras. Bref, on ne sera plus piqué, mais complètement branché.

HHMI News : « Your Viral Infection History from a Single Drop of Blood », juin 2015 ; G. J. Xu, T. Kula, Q. Xu, and coll. : dans Science, juin 2015 ; S. S. Mahshid, S. Camiré, F. Ricci, et coll. dans Journal of the American Chemical Society, septembre 2015.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous