Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Santé publique année zéro

Article paru dans le journal nº 103 Acheter ce numéro
  • Réduire les libertés au nom de la santéRéduire les libertés au nom de la santé

Si vous ne saviez pas quoi lire cet été, on vous recommande chaudement la lecture de Santé publique année zéro. Ce court essai consacré à la gestion de la pandémie a été écrit par la philosophe Barbara Stiegler et le professeur en santé publique et praticien hospitalier Dr François Alla. Ils y décortiquent, minutieusement et implacablement, les ratés de la gestion de la crise par les autorités et leurs racines idéologiques. Dans cet ouvrage percutant, les auteurs dressent un bilan sévère de nombreuses décisions qui ont conduit à mettre à mal l’autonomie des personnes et à négliger de grands acquis de la santé publique et des principes fondateurs de la démocratie sanitaire.

Article mis à jour le 07/07/2022

Quatre mains pour deux éminences qui dressent le bilan scientifique, éthique et politique de deux ans de crise sanitaire. Le postulat est ici d’interroger les conséquences de l’opposition entre santé et liberté. Les auteurs questionnent le récit officiel, « rédigé » en quelques jours, affirmant que pour soigner, il fallait suspendre les libertés et la démocratie, et que donc, ceux qui ne comptaient pas voir réduites leurs libertés étaient peu préoccupés par les questions de santé. Pourtant ce « schème ami-ennemi » est contredit par un demi-siècle d’histoire de la santé publique, aussi bien dans sa pratique et dans sa recherche académique que dans les textes institutionnels, les chartes et principes de droit qui en découlent.

Si tout a été balayé d’un revers de main, c’est peut-être, comme le rappellent les auteurs, que le néo- libéralisme actuel, s’appuyant sur « l’économie comportementale », considère que les individus et les collectifs seraient « mal équipés sur le plan cognitif, leurs raisonnements seraient systématiquement biaisés et ils seraient naturellement défiants face à la nouveauté en général et aux innovations en particulier ». En clair, des Gaulois réfractaires.

Pourquoi dès lors recueillir leur consentement libre et éclairé s’il n’a aucune valeur et si l’on peut « fabriquer le consentement des populations par une série de “coups de coude” (nudges) les poussant dans la “bonne direction” ». Une bonne direction que les Gaulois réfractaires « sont jugés incapables d’apercevoir et désirer par eux-mêmes ». Par ce prisme, on comprend mieux pourquoi le gouvernement a court-circuité toutes les institutions officielles de santé publique au profit de cabinets privés de consultants, ce qui a coûté un œil au contribuable pour qu’ils mettent sur pied, dans l’urgence, cette nouvelle « fabrique du consentement ».

Voici un exemple de la méticuleuse analyse critique de la crise sanitaire balayée par les auteurs. Et si ce livre n’occupera pas trop de place dans votre sac de plage, il en sera autrement pour votre esprit.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique covid-19 covid pandémie livre

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous