Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Covid et aération des classes afin d’éviter les contaminations : « un retard coupable » selon un syndicat de médecins

Article 100% numérique
  • Aération des salles contre le Covid : trop de retardAération des salles contre le Covid : trop de retard

« [Après] plus d’un an et demi [très] peu de fenêtres ont été changées [dans les écoles françaises] et les purificateurs d’air n’existent qu’à dose homéopathique. Mr Blanquer n’a strictement rien fait pour améliorer cette situation et l’aération n’a jamais été, hormis depuis quelques semaines, au centre des gestes barrières. Cet atermoiement est coupable. »

Il y a quelques semaines, c’est en ces termes que l’Union française pour une médecine libre (UFML-S) a entamé un communiqué visant à demander la démission du ministre de l’Éducation nationale au regard du peu d’actions engagées pour aérer les classes dans les écoles françaises afin de dissiper au maximum les particules aéroportées de Covid-19 et ainsi protéger les élèves ainsi que leurs professeurs et leurs familles.

Très peu de fenêtres changées

En effet, dès juillet 2020, des protocoles de protection de l’environnement scolaire avaient été élaborés et montraient « toute l’importance de l’aération, en lien avec le fait que l’aérosolisation virale est le principal mode de contamination de la Covid19 ». Pour autant, comme le rappelle le syndicat, « très peu de choses ont été faites dans les écoles de France. De nombreux instituteurs et professeurs nous le prouvent chaque jour. Plus d’un an et demi est passé, les audits de capacité à aérer dans les classes n’ont quasi pas été faits. Très peu de fenêtres ont été changées et il persiste de nombreuses classes en déficit d’aération en lien, par exemple, avec des fenêtres oscillo-battantes ». De même, très peu de milieux scolaires ont été fournis en détecteurs de CO2, et les purificateurs d’air n’existent « qu’à dose homéopathique ».

Des gestes barrières délaissés au profit de l’unique vaccin ?

Alors que Jean-Michel Blanquer a déclaré récemment en pleine séance à l’Assemblée nationale l’importance de l’aération des classes afin d’éviter les contaminations, l’UFML-S, scandalisé, rappelle que le ministre n’a « strictement rien fait pour améliorer cette situation et l’aération n’a jamais été, hormis depuis quelques semaines, au centre des gestes barrières ». Un « atermoiement » jugé « coupable » et qui pousse le syndicat à demander la démission du ministre de l’Éducation nationale.

Alors que la campagne pour la troisième dose de rappel du vaccin bat son plein, cet état de fait rappelle cruellement à quel point les gestes barrières très efficaces comme une simple aération sont remisés au second plan, voire oubliés, pour être préférés à une politique du « tout vaccin ».

Lire aussi Covid : quand des chiffres qui se révèlent trompeurs ou faux dictent nos choix

Lire aussi Aérez votre bureau pour mieux travailler !


Source :

« Aération des classes afin d’éviter les contaminations : « un retard coupable » dans les écoles de France », Ufml-syndicat.org, 15 décembre 2021.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique covid aération

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous