Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cancer.: dépenser plus pour moins de résultats ?

Article paru dans le journal nº 104 Acheter ce numéro
  • Le laxisme des USA vis-à-vis de l’approbation des médicaments anticancéreux et de leur prix, est pointé du doigt.Le laxisme des USA vis-à-vis de l’approbation des médicaments anticancéreux et de leur prix, est pointé du doigt.

Selon une récente analyse américaine, le coût élevé des soins contre le cancer ne réduit pas les taux de mortalité. Sur vingt-deux pays à revenu élevé, les États-Unis ont le taux de dépenses le plus haut, mais leurs taux de mortalité par cancer sont pourtant légèrement supérieurs à la moyenne. L’auteur principal, Cary Gross, professeur de médecine et directeur du Programme national des chercheurs cliniciens à Yale, s’interroge : « Les États-Unis dépensent plus de 200 milliards de dollars par an pour les soins contre le cancer, soit environ 600 dollars par personne, contre une moyenne de 300 dollars par personne dans les autres pays à revenu élevé. Cela soulève la question clé : en avons-nous pour notre argent ? » D’après ces chercheurs, les dépenses nationales en matière de soins contre le cancer ne présenteraient donc aucun lien avec les taux de mortalité par cancer. Six pays – l’Australie, la Finlande, l’Islande, le Japon, la Corée et la Suisse – avaient de meilleurs résultats avec des dépenses inférieures. Le laxisme des États-Unis vis-à-vis de l’approbation des médicaments anticancéreux et de leur prix est notamment pointé du doigt comme l’un des facteurs clefs de ce modèle consistant à « dépenser plus et à obtenir moins ».

R. D. Chow, E. H. Bradley et C. P. Gross, dans Jama, mai 2022.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous