Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Bisphénol A : c’est de pire en pire

Article paru dans le journal nº 16 Acheter ce numéro

Une équipe de chercheurs de l’Inra à Toulouse vient de montrer qu’une exposition périnatale (avant la naissance et juste après) à de faibles doses de Bisphénol A (BPA), considérées sans risque pour l’Homme, augmentait le risque de développer une intolérance alimentaire à l’âge adulte. Dans cette étude, les chercheurs ont testé (sur des rats) différentes doses (0,5, 5 et 50µg/kg poids corporel/ jour) et mis en évidence une relation non linéaire entre les doses de BPA et les effets indésirables observés. En particulier les perturbations les plus importantes ont été observées à la dose de 5µg/kg poids corporel/jour, c’est-à-dire à une dose considérée sans risque pour l’Homme par les autorités sanitaires. Rappelons que les pouvoirs publics français ont interdit l’utilisation du BPA dans les contenants alimentaires destinés aux nourrissons (notamment les biberons) seulement en 2013, et pour tous les emballages alimentaires en 2015. Plus que quatre mois à attendre !



 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous