Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Vaccins :
on va vous
consulter...
pour rien

Article paru dans le journal nº 32 Acheter ce numéro

Cette fois le dossier est ouvert. La Ministre de la Santé, Marisol Touraine vient officiellement d’annoncer un certain nombre d’initiatives visant à réévaluer la politique vaccinale en France. C’est bien la première fois qu’un homme politique (fallait-il que ce soit une femme ?) ose s’aventurer sur ce chemin là. On reste incrédule, mais c’est sûr, Marisol Touraine vient de franchir le Rubicon de la vaccination.

Pour tous les gens qui, comme moi, pensent qu’il faudrait réévaluer non seulement la nécessité des vaccinations mais aussi leur efficacité et leur effets secondaires, c’est un premier pas sur la terre ferme. Mais dès l’annonce du « plan de rénovation de la politique vaccinale » On comprend que Marisol ne s’est engagée dans l’eau froide qu’avec prudence et vêtue d’un pesant scaphandre.

Voici en résumé les mesures qui ont été annoncées par la Ministre, mardi dernier.

On va commencer par améliorer l’information qui sera « fiable et transparente ». Oula ! Cela ressemble plutôt à une vaste campagne de bourrage de crâne. On va aussi mettre en place le carnet de vaccination électronique pour « simplifier le parcours vaccinal ». Sympa l’outil de surveillance.

Et puis on va créer un « comité des parties prenantes constitué de professionnels de santé ». Traduction : « On va pouvoir discuter entre professionnels, hors caméra ».

Sur les effets indésirables, vous allez le voir, on fait de sacrés progrès. Marisol Touraine propose une « formalisation des échanges » entre différentes instances gouvernementales et un rattachement d’un service à un autre. En clair, on va envoyer un reporting détaillé tous les mois à plusieurs destinataires... et on va changer de chef aussi.

Sur la non-disponibilité de certains vaccins, dénoncée par le Pr Joyeux, les mesures sont énergiques vous allez le voir. Les labos pourront plus facilement importer des stocks étrangers et devront s’engager sur des plans de « gestion de pénurie ». Bon… Que dire à part « Pffff ».

Et enfin arrive la mesure que l’on attendait tant, la « consultation citoyenne ». Elle sera faite via un site web où les témoignages et opinions des uns et des autres seront recueillis avant d’être analysés par des « jurys citoyens, de professionnels de santé et d’experts scientifiques ». Pas clair, mais au bénéfice du doute, d’accord. Mais attention, il ne faudrait pas que les ligues anti vaccination « confisquent le débat » prévient-on. Drôle de manière d’envisager la concertation.

Bon pour résumer, ce n’est pas gagné. Voilà mon pronostic : on va commencer par une campagne de pub pro-vaccinale forcenée, et puis on développera le carnet électronique. Le site web de « concertation » sera mis en place au printemps avec force moyens et jeunes modérateurs férus d’internet. On fera un résumé sous Powerpoint. En décembre, les uns et les autres rendront leur premiers rapports et puis… ce sera les élections… Et voilàaa…

Donc j’en déduis qu’il va falloir encore et encore prévenir nos lecteurs contre les dangers des vaccinations pendant un bout de temps. Mais c’est mon métier de vous dire de vous méfier de la médecine de masse. Celle que l’on applique aussi aux animaux dans les élevages. Alors je vais continuer.

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
Sur le même sujet
Tags sur la même thématique Vaccins vaccins alternatif bien-être
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes