Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Dystonies du système neuro-végétatif

Article paru dans le journal nº 17 Acheter ce numéro

Le système neuro-végétatif est ce que l’on appelle plus justement le système nerveux autonome. C’est ce qui permet de faire fonctionner en automatique les fonctions vitales de base (poumons, intestins, cœur, vaisseaux…). Comme dans toute régulation automatique évoluée, il y a une partie commande et une partie contre-réaction  pour l’amortissement, ceci permettant des adaptations aux changements de situation en douceur (ex : chaud/froid) :


Le système orthosympathique desservi par 2 chaînes ganglionnaires paravertébrales commande en automatique une fonction ou un organe par vertèbre.

Le système parasympathique desservi par les 12 nerfs faciaux et le nerf vague qui descend vers l’estomac (responsable du hoquet) a une fonction d’amortisseur.

Il peut se produire un déséquilibre entre les 2 systèmes. La prépondérance du système ortho est générateur de stress. La prépondérance du système para est générateur de calme, voire d’apathie.

Afin de bien comprendre la coordination de l’ensemble de ce mécanisme, nous allons nous mettre dans la peau d’un homme subitement attaqué par un dangereux loubard armé d’un couteau à cran d’arrêt, ou par un chien féroce tous crocs dehors.

Il y a violente sollicitation du système orthosympathique qui va déclencher un état d’urgence avec :

  • Activation des surrénales (sécrétion d’adrénaline permettant l’attaque ou la fuite.
  • Accélération du rythme cardiaque (meilleur transport de l’oxygène).
  • Activation du cerveau (amélioration des réflexes, rapidité de décision).
  • Blocage digestif (économie de l’énergie pour une disponibilité totale à la survie.
  • Blocage du transit intestinal.
  • Blocage de la libido (désamorçage garanti !).
  • Vasoconstriction périphérique : pâleur (en cas de blessure, il y aura ainsi moins de perte de sang, sécurité oblige).
  • Vasodilatation vasculaire intense (amélioration des transits sanguins vitaux).
  • Accélération du rythme respiratoire et vasodilatation bronchique (amélioration de la ventilation).
  • Contraction des sphincters : blocage de toutes envies de miction et de défécation (c’est pas le moment !).
  • Sueurs froides (pour un meilleur refroidissement général, par évaporation).
  • Blocage des sécrétions internes (salive, sucs gastriques, muqueuses et bouche sèches).

Chacun de ces signes détectés chez un individu est la manifestation d’une dystonie du système nerveux autonome dans le sens neurotonique.

Dans la conception médicale orthodoxe, on est soit neurotonique soit vagotonique. Mais cela est un peu plus complexe.

Si l’on assimile le système ortho au ressort de suspension d’une voiture et le système para à l’amortisseur, il peut se présenter 4 cas basiques :

1. Hyper ortho et Hypo para (ressort trop dur avec amortisseur usé) : réactions d’adaptation brutales suivies d’oscillations courtes.

2. Hypo ortho et Hyper para (ressort trop mou avec amortisseur trop puissant) : réactions lentes – adaptation retard.

3. Hyper ortho et Hyper para (ressort trop dur avec amortisseur trop puissant)  : système figé – pas d’adaptation - dangereux.

4. Hypo ortho et Hypo para (ressort trop mou avec amortisseur usé) : oscillation lente et permanente des réactions et de l’état nerveux.

Il existe une gamme importante de thérapies qui ont fait leurs preuves dans ce domaine.

Je citerai d’abord un moyen de dépannage totalement à la portée de tous et pouvant se pratiquer en famille : le massage. Que ce soit le massage de la tête, des pieds ou du dos, ou encore du corps entier, c’est magique. Qu’il soit avec ou sans huile, sensitif ou labellisé, l’essentiel est dans l’intention que l’on y met. Et le plus étonnant est que le masseur fait d’une pierre deux coups, car il reçoit ce qu’il donne.

Mais les techniques de cabinet sont multiples pour équilibrer le système nerveux autonome : cela va du Shiatsu à l’acupuncture en passant par l’ostéopathie et toutes les techniques de relaxation orientales ou occidentales. Tout est bon. C’est l’opérateur le plus important.

Maintenant, le problème est de savoir combien de temps les traitements tiennent, partant du principe que le naturel revient souvent au galop.

Ce qui va suivre n’est qu’une sélection.

Un grand classique que la médecine a mis longtemps à admettre:

Le chlorure de magnésium : se vend en sachet de 20 g à dissoudre dans 1 litre d’eau. Prendre 40 ml par jour pendant 20 jours – arrêt 10 jours. Il existe aussi en pharmacie de nombreuses présentations, mais c’est beaucoup plus cher.

En homéopathie

Sympathicotonie (ortho +) :

  • Aggravé par l’émotionnel :

Argentum nitricum 15 CH en gouttes

  • Indépendant de l’émotionnel :

Théridion 15 CH en gouttes

Vagotonie (para +) :

  • Aggravé par l’émotionnel :

Pulsatilla 15 CH en gouttes

  • Indépendant de l’émotionnel :

Nux Moschata en gouttes.

Instabilité neuro-végétative :

  • Influencé par l’émotionnel :

Actæa racemosa 15 CH en gouttes.

  • Non influencé par l’émotionnel :

Crocus sativa 15CH en gouttes

Chaque remède est à prendre à raison de 20 gouttes avant les 3 repas.

En phyto

  • Escholtzia Teinture-mère : 40 gouttes 3 fois par jour dans eau.

Déséquilibre féminin :

  • Rubus idaeus : bourgeons macérat glycériné 1D : 30 gouttes 3 fois par jour dans eau.

Huiles essentielles

Un grand choix d’huiles essentielles agissent sur le système neuro-végétatif :

Régulation ortho-para :

  • Citrus aurantium
  • Melilotus off.
  • Ocimum basilicium

Vagotonique :

  • Origanum marjorana

Neurotonique :

  • Ravensara aromatica

Il est préférable de n’utiliser les huiles essentielles que par voie externe, mélangées à 10% dans de l’huile d’amande douce, plutôt que par voie interne, ce qui peut entraîner des réactions désagréables.

Les lieux privilégiés à masser sont les plantes des pieds et la colonne vertébrale.

Tableau vagotonique et neurotonique

Vagotonique Para+

  • Calme
  • Respiration abdominale ample
  • Peau sèche
  • Rythme cardiaque lent
  • Hypotension
  • Diarrhées
  • Hypersécrétions
  • Muqueuses hydratées
  • Hyper salivation
  • Larmoiement
  • Vasodilatation périphérique
  • Absence d’orgasme
  • Digestion facile
  • Constriction des bronches

Neurotonique Ortho+

  • Stressé
  • Respiration thoracique courte
  • Peau moite
  • Rythme cardiaque rapide
  • Hypertension
  • Constipation
  • Hyposécrétions
  • Muqueuses sèches
  • Bouche sèche
  • Yeux secs
  • Teint pâle
  • Vasoconstriction périphérique
  • Impuissance, frigidité
  • Digestion lente
  • Dilatation des bronches
Lisez en complément de cet article la question posée par une lectrice sur le site soignez-vous.com à propos du traitement de la dystonie

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sur la même thématique :

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous